Les grands clubs de foot espagnols sont “des machines à brûler l’argent”, selon le patron de la Bundesliga

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Le président de la Bundesliga, la ligue allemande de football, critique les clubs qui seraient à l’origine d’une tentative de création d’une Super Ligue européenne dissidente. Il reproché aux grands clubs espagnols de “cramer du cash” dont l’intérêt pour une Super Ligue est motivé par leurs échecs commerciaux.

Christian Seifert, directeur général de la Ligue allemande de football, a déclaré que l’Espagne et certains des “super clubs” du continent faisaient pression en faveur d’une rupture, sans toutefois nommer les clubs.

L’ancien président du club de Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a déclaré avoir inscrit le club catalan à la Super League lorsqu’il a démissionné en octobre. Les locaux de Barça ont été perquisitionnés ce lundi par la police dans le cadre d’une affaire de corruption.

La vérité brutale est que certains de ces soi-disant super clubs sont en fait des machines à faire de l’argent mal gérées qui n’ont pas été capables, en une décennie de croissance incroyable, de s’approcher d’un modèle économique un peu pérenne“, a déclaré Christian Seifert lors du sommet sur l’économie du football organisé par le Financial Times mercredi.

Si j’étais un investisseur, je demanderais s’ils sont les bons partenaires“, a-t-il ajouté, suggérant que l’argent qui serait offert aux clubs pour rejoindre une telle échappatoire a peu de chances de résoudre les problèmes financiers du club.

En fin de compte, ils vont brûler cet argent comme ils l’ont fait ces dernières années. Ils devraient penser à développer un modèle d’entreprise fiable et des plafonds salariaux“, a-t-il ajouté.

Source: Financial Times

La police au siège du FC Barcelone! Des personnalités importantes arrêtées

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici