Trump contre la censure gauchiste du net: il ne lâche rien

Donald Trump / Photo: Caricature Donkey Hotey (Flickr)
Donald Trump / Photo: Caricature Donkey Hotey (Flickr)

L’ancien président Donald Trump a appelé dimanche les gouvernements des États à adopter une législation contre les géants du net et des réseaux sociaux qui “étouffent les voix conservatrices“, si le Congrès ne le fait pas.

Donald Trump a soulevé la question dans son discours lors de la CPAC (Conférence d’action politique des conservateurs), en mettant directement au défi les Républicains au niveau fédéral d’abroger la section 230 de la loi sur la décence des communications, qui fournit un bouclier juridique aux réseaux sociaux pour le contenu de leurs sites en les rendant intouchables

Si le gouvernement fédéral refuse d’agir, alors dans chaque État de l’Union, où nous avons la majorité — et cela représente beaucoup — les géants de la technologie comme Twitter, Google et Facebook devraient être punis par des sanctions majeures chaque fois qu’ils font taire les voix de droite“, a déclaré l’ancien Président.

Donald Trump a remarqué que certains États, dont la Floride, prennent déjà des mesures. “Le gouverneur Ron DeSantis de Floride, et au Texas, et dans d’autres États, le font“, a-t-il déclaré.

S’ils font ce qu’ils font  en Floride, cette loi sera adoptée, le Texas et d’autres États auront un pouvoir énorme pour faire ce qui est juste et ce qui est bien“, a déclaré l’ancien Président.

Au début du mois, Ron DeSantis a proposé la loi sur la transparence des nouvelles technologies pour protéger les utilisateurs de réseaux sociaux et tenir les entreprises responsables de la censure.

Le gouverneur a suggéré des amendes de 100 000 dollars par jour pour les actes injustifiés de censure envers des candidats politiques, ainsi que des amendes quotidiennes pour toute entreprise “qui utilise son contenu et ses algorithmes liés aux utilisateurs pour supprimer ou donner la priorité à l’accès de tout contenu lié à un candidat politique ou à une cause sur le bulletin de vote“.

Une loi qui impose la neutralité politique, en somme, ce que les réseaux sociaux revendiquent pour eux-mêmes, à tort.

Ron DeSantis a également demandé que les gens puissent choisir de ne pas recevoir les algorithmes de contenu, que les modifications des conditions de service soient notifiées et que les citoyens aient le droit d’intenter une action en justice en cas de violation de ces conditions.

Le gouverneur DeSantis a annoncé que, en vertu de sa politique, le procureur général de Floride serait habilité à engager des poursuites contre les entreprises du net en vertu de la loi sur les pratiques déloyales et trompeuses.

Source: Fox News

Finalement, Donald Trump est censuré et viré des réseaux sociaux indéfiniment

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici