Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison dont un an ferme dans l’affaire des écoutes

Nicolas Sarkozy/DR
Nicolas Sarkozy/DR

Ce lundi, Nicolas Sarkozy, l’ancien président de la République, aujourd’hui âgé de 66 ans, a été condamné à trois ans d’emprisonnement, dont un ferme, pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire des écoutes, née en 2014 d’interceptions téléphoniques avec son avocat Thierry Herzog.

La justice a estimé qu’un “pacte de corruption” avait été conclu entre Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog et l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert, également condamnés à trois ans de prison dont un ferme.

Selon Le Figaro, l’audience n’avait pourtant pas permis d’établir de preuves irréfutables pour justifier cette condamnation, faisant ainsi planer le spectre d’une vengeance politique contre l’ancien président de droite. Une accusation démentie par le chef du Parquet national financier (PNF) en personne le jour du réquisitoire.

Tous les éléments de l’accusation reposaient intégralement sur les écoutes téléphoniques de la “ligne Bismuth”, pseudonyme de Nicolas Sarkozy, qui avait mis en place cette ligne qu’il croyait sécurisée pour parler à son avocat sans se faire écouter. Sur les 150 conversations interceptées, seules 20 ont donné lieu à des retranscriptions partielles.

Par ce jugement, la justice a ainsi considéré que Gilbert Azibert était intervenu de manière occulte, pour Nicolas Sarkozy au sein de la cour de cassation, en échange d’un “coup de pouce” pour un poste honorifique à Monaco, poste qu’il n’a pas décroché. Thierry Herzog a été reconnu coupable d’avoir été l’intermédiaire entre les deux autres accusés.

Source: Le Figaro

Sarkozy a chaud aux fesses: le procès de l’affaire des écoutes démarre

4 Commentaires

  1. j’ai eu affaire à des juges incapables des rigolos qui signent sans vérifier des décomptes que j’ai traité et je lui ai écrit que c’était un clown

    qui refuse une demande de mon avoué une contre expertise alors qu’on produisait un constat d’huissier factuel qui montrait sans équivoque que l’expert était un incompétent ou plus qu’il avait reçu des pots de vin ( piliers de bois non scellés au sol par des boulons c’est impensable qu’il n’est pas vérifié donc ils ont vrillé des tuiles non NF un plan non conforme en Mairie etc.. et la meilleur mon avocat de la Cour de cassation m’écrit qu’on ne peut pas se servir du constat d’huissier voilà où on en est des incapables qui n’ont gâché toute ma vie et ma maison va s’effondrer et mes différentes plaintes à différent procureur et plainte gendarmerie ne servent à rien donc je soutiens M.Sarkosy qui se heurte à une caste de juges intouchables quel honte pour notre nullité de justice

  2. mauco 01/03/2021 At 15:49
    J’ai donner également il y a des années quand j’étais dans la sécurité ,suspension de permis alors que j’allais sur une alarme qui c’était déclenché , les juges du tribunal de Nanterre n’ont rien voulus entendre .
    De ce jour , je n’ai plus jamais eu confiance dans la justice de ce pays.

  3. le sieur NAGY-BOCSA dit “sarkozy” est bien protégé par le crif. il échappera à toute sanction effective. cette “institution forte” rivalise avec l’état meme. les courbettes de la classe politique nous a enseigné la stature de cette secte qui dirige presque toute l’europe. patience, l’avenir nous dira tout ce qui est caché.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici