Le “taxi des passeurs” Sea-Watch 3 va imposer encore près de 150 clandestins en Europe

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

L’ONG allemande Sea-Watch a récupéré samedi dans la matinée 102 immigrés entassés sur un canot pneumatique en détresse. La veille, l’ONG avait déjà repêché 45 clandestins, dont 15 mineurs, qui partaient à la conquête de l’Europe par la mer, a-t-elle ajouté.

Sous prétexte de mission humanitaire, le navire de l’ONG “Sea-Watch 3”, alimente le trafic d’être humains et encourage les immigrés à prendre tous les risques pour s’établir clandestinement en Europe. Depuis sa mise en service en novembre 2017, le navire a rien qu’a lui déjà imposé plus de 3 000 clandestins contre le gré des Européens.

L’ONG subventionnée SOS Méditerranée basée à Marseille, avait elle revendiquée avoir récupéré plus de 400 immigrés à bord de l’Océan Viking, qui fait comme le Sea Watch 3 office de taxi pour les migrants venus de tout le Tiers-Monde pour s’implanter en Europe.

Ces associations d’extrême-gauche se servent de tous ces désœuvrés pour mener leur combat politique contre la civilisation occidentale, les encourageant ainsi à se mettre en danger. En 2020, 1 200 personnes ont péri en mer Méditerranée, rappelle l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici