La Macronie recule. Les librairies enfin considérées comme “commerces essentiels”

Roselyne Bachelot
Capture d'écran / Youtube

Victoire pour la culture! Selon un décret publié hier au Journal officiel, les librairies ont rejoint la liste des commerces dits essentiels et pourront rester ouvertes en cas de confinement le week-end.

Lors du premier confinement, les librairies avaient dû rester fermées et la quasi-totalité de leur chiffre d’affaire a été capté par Amazon et consorts. Et pendant celui de novembre, elles avaient été autorisées à vendre sur leur seuil des ouvrages réservés par les clients en “click and collect“.

Mais elles ne pouvaient pas recevoir du public, puisqu’elles n’étaient pas considérées comme “essentielles“… La mesure avait été unanimement dénoncée par les librairies, les écrivains et les éditeurs.

Les librairies pourront donc désormais ouvrir les samedis et dimanche entre 6h00 et 18h00, précise ledit décret, au moment ou les villes de Nice et Dunkerque s’apprêtent à vivre leurs premiers week-ends confinés.

Roselyne Bachelot, notre actuelle ministre de la Culture, s’est “félicitée” de la décision du gouvernement: “Les librairies sont des commerces essentiels. Cela n’a jamais fait aucun doute. Lors du deuxième confinement, la possibilité du cliqué-emporté et la gratuité des frais d’expédition des livres offerte aux libraires ont permis de maintenir leur activité“, a-t-elle commenté.

Source: Le Figaro

Le commerce français crève, mais… Castex est très content

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici