David Lisnard: la Macronie abandonne la sécurité des citoyens au profit de la répression sanitaire

David Lisnard / Photo: Wikimedia Commons
David Lisnard / Photo: Wikimedia Commons

David Lisnard, maire de Cannes et figure montante des Républicains, dont la présidentiabilité est évoquée par certains de plus en plus souvent, raconte une interpellation violente survenue à Cannes, en égratignant au passage la Macronie, après son abdication face à l’insécurité et ses restrictions sanitaires.

David Lisnard reprend l’information de la presse locale sur la mobilisation dans le secteur niçois de “13 véhicules de CRS et 52 agents de la police nationale” dans le but de “faire respecter le couvre-feu-confinement“.

Ce n’est pas nouveau“, affirme l’élu, précisant qu’il s’agit “d’une de ces récurrentes opérations de communication organisées localement via les préfectures“, avant de mettre en parallèle le cinéma macroniste avec le véritable travail sur le terrain.

Pendant ce temps-là et comme toute l’année, ailleurs, les policiers municipaux et les maigres et méritants effectifs de police nationale” affectés aux agglomérations d’Antibes, Grasse et Cannes, la ville dont David Lisnard est maire, “étaient face aux habituels trafiquants, dealers, agresseurs et provocateurs“, précise-t-il.

L’élu rappelle que c’est ça, le véritable rôle de l’État qui “a la responsabilité de la politique sécuritaire et détient seul l’autorité judiciaire“.

Cependant, le gouvernement macroniste “semble souvent plus prompt à mettre en scène l’application de mesures qui contraignent la majorité silencieuse et civique que de s’attaquer avec constance et ardeur aux minorités d’individus qui génèrent nuisances et insécurité en bafouant sans gêne l’ordre public“, constate le maire de Cannes.

Cette situation est encore plus exaspérante en la période actuelle“, affirme-t-il. “Il en résulte un sentiment d’injustice et une colère populaire.

Pendant que la Macronie mobilise les forces de l’ordre pour des missions de répression de sa propre population, ce sont les élus locaux qui doivent les suppléer en combattant le crime et la délinquance. David Lisnard réaffirme sa “volonté locale de ne pas abdiquer face aux malfaisants” en signalant une interpellation importante par les agents de la police municipale.

Cette nuit de délinquants à la Frayère“, un quartier de Cannes, les policiers municipaux et nationaux sont intervenus pour “un groupe dehors, dont une personne exhibant potentiellement une arme de poing“, narre-t-il.

Les policiers ont mis fin au trouble et interpellé notamment deux individus, dont l’homme armé, qui leur avaient foncé dessus en voiture. Deux agents ont été légèrement blessés mais les policiers ne se sont pas laissé impressionner, n’ont pas ‘laissé filer’, ils ont fait usage de leur arme en situation manifeste de légitime défense et ont arrêté les voyous“, raconte le maire.

Au-delà d’un fait divers, même s’il est grave, David Lisnard lance une sorte de petite proclamation sur la sécurité, la première des libertés. “Nous devons continuer d’affronter sans relâche et sans la travestir cette réalité de violence en France (aucune ville n’y échappe), en œuvrant à un changement de politique nationale sécuritaire et pénale.

Si ça ne sonne pas comme un programme présidentiel…

Source: Facebook

David Lisnard, vrai mec, excellent maire et nouvelle star

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici