La Cour suprême britannique refuse le retour de la djihadiste Shamima Begum qui ne regrette rien

Shamima Begum / Photo: Capture d'écran YouTube
Shamima Begum / Photo: Capture d'écran YouTube

Ce vendredi, la plus haute juridiction du Royaume-Uni, la Cour suprême britannique, a refusé, à l’unanimité, le retour sur son territoire de Shamima Begum, une jeune femme de 21 ans membre du Califat en Syrie, qui conteste sa déchéance de nationalité.

La Cour ne s’est pas laissé intimidée par les faux-semblants humanitaires et a estimé qu’il convenait de suspendre le recours contre la déchéance de nationalité “jusqu’à ce que Mme Begum soit en mesure d’y jouer un rôle effectif sans que la sécurité du public ne soit compromise”.

Alors âgée de 15 ans, Shamima Begum, a quitté en 2015 avec deux amies le Royaume-Uni, où elle est née et a grandi, pour faire le djihad en Syrie. Sur place, elle a épousé un djihadiste de l’État islamique d’origine néerlandaise, de huit ans son aîné.

Aujourd’hui détenue dans le camp de Roj, elle veut revenir au Royaume-Uni pour demander à récupérer sa nationalité britannique, dont elle a été déchue en 2019. Les autorités britanniques avaient pris cette décision salutaire il y a deux ans, après la publication de son effroyable interview dans le Times qui avait soulevé le scandale.

La djihadiste y affirmait ne rien regretter, assurant avoir mené une vie “normale” à Raqqa et ne pas avoir été “du tout troublée” par la vision d’une tête coupée dans une poubelle. Son témoignage avait choqué les Britanniques, meurtris par une série d’attentats de l’EI en 2017, ayant frappé des ados lors du concert de la star Ariana Grande.

Source: AFP

2 Commentaires

  1. Pas de danger que nos islamogauchistes au pouvoir en France fasse la même chose avec les racailles qui veulent revenir en France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici