Une purge idéologique à Marseille. La mairie efface de son site les interventions de Franck Ferrand

Franck Ferrand / Photo: Twitter
Franck Ferrand / Photo: Twitter

Une purge idéologique à Marseille. “Je ne souhaite pas que la ville soit associée à ce personnage, qui porte des valeurs qui divisent“, a déclaré l’adjoint à la culture, le communiste Jean-Marc Coppola, en fonction depuis la victoire de la liste d’union de la gauche du “Printemps marseillais“.

Il a confirmé avoir pris la décision de supprimer du site de la ville les interventions de l’historien “après avoir été interpellé par des internautes sur Twitter” dont le principal grief semble être que Franck Ferrand n’est pas… de gauche.

Ces derniers reprochaient en effet à l’historien, qui intervenait déjà sur Radio Classique, d’avoir désormais une chronique dans l’hebdomadaire de droite Valeurs Actuelles et d’intervenir dans le cadre d’une émission historique sur la chaîne CNews.

Si Franck Ferrand veut se rapprocher de ce que pense Éric Zemmour, c’est son problème“, a grincé Jean-Marc Coppola, en référence au polémiste devenu l’un des piliers de la chaîne d’informations CNews.

Dans un communiqué intitulé “Quand la mairie de Marseille réinvente le maccarthysme“, l’opposition LR du groupe accuse la nouvelle municipalité de “sectarisme” et de “chasse aux sorcières”.

L’ancienne municipalité de droite avait commandé à Franck Ferrand une série de podcasts intitulée “Marseille sans galéjade!“, qui avait été publiée sur le site internet de la ville à l’automne sous la nouvelle municipalité de gauche.

Les dix épisodes s’étaient notamment penchés sur des sujets très éloignés de la politique, comme sur l’écrivain et réalisateur Marcel Pagnol, sur l’invention du savon de Marseille, ou encore sur la peste de 1720 qui avait touché la ville.

En se privant d’un animateur extrêmement populaire, dont les livres et les émissions radiotélévisées de qualité réalisent des audiences extraordinaires, la municipalité gauchiste se tire une balle dans le pied.

Source: France 3

Franck Ferrand explose la Macronie: “Nous vivons dans la République Sanitaire de France”

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici