Les hommes de Biden et d’Obama ont comploté avec les Iraniens pour saboter la politique de Trump

Le ministre iranien des affaires étrangères Javad Zarif a rencontré plusieurs responsables de l’administration Biden lors de la présidence de Donald Trump afin de saper la politique étrangère de l’ancien président envers l’Iran.

L’une des réunions entre Javad Zarif et Robert Malley, aujourd’hui délégué spécial de Biden à la politique iranienne, a eu lieu en 2019 après que Trump ait retiré les Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien conclu par son prédécesseur Barrack Obama.

L’ancien secrétaire d’État John Kerry a également rencontré Javad Zarif au cours des premières années de la présidence de Trump, ce qu’il a reconnu publiquement, tout comme le secrétaire à l’Energie de l’époque d’Obama, Ernest Moniz.

Bien que les détails exacts quant à l’objet des discussions lors des réunions ne soient pas clairs, un ancien haut fonctionnaire américain a déclaré que l’objectif du ministre iranien des Affaires étrangères était de “concevoir une stratégie politique pour saper l’administration Trump“.

Les hommes de Biden et d’Obama ont donc été complices de la stratégie iranienne dirigée contre leur propre pays.

La source a ajouté que Javad Zarif cherchait à regagner le soutien pour l’accord nucléaire iranien, ou un accord similaire, au cas où le prochain président américain serait démocrate.

Malley, Kerry et Moniz ont aidé à négocier l’accord nucléaire iranien de 2015, qui a réduit le programme nucléaire du pays en échange d’un allègement des sanctions.

Donald Trump s’est retiré de l’accord en 2018 et a réimposé des sanctions économiques à Téhéran.

Lors de sa rencontre avec le ministre iranien, Robert Malley a probablement poussé les responsables iraniens à ne rien faire jusqu’en 2021, date à laquelle une administration démocrate devrait pouvoir rétablir l’accord.

Le secrétaire d’Etat Antony Blinken a déclaré la semaine dernière que les Etats-Unis sont prêts à reprendre les négociations avec l’Iran.

Source: AP/ Washington Times

Les États-Unis par la faiblesse. Biden baisse son froc devant l’Iran nucléaire et lève les sanctions

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici