Immigrationniste, Biden réduit de moitié les questions de l’examen de naturalisation

La Statue de la Liberté/DR
La Statue de la Liberté/DR

L’administration du président Biden réduit de moitié le nombre de questions d’instruction civique pour les candidats à la nationalité américaine et supprime les autres modifications apportées par l’administration Trump.

L’agence américaine des services de nationalité et d’immigration a déclaré lundi qu’elle ne poserait plus que 10 questions aux demandeurs, au lieu de 20 en vertu d’une politique adoptée en décembre.

Le futur citoyen doit toujours passer un test d’anglais et répondre correctement à 60% des questions: 12 sous Trump, 6 sous Biden. Désormais six réponses correctes s’aparentant à un test de culture générale donnent l’accès à la nationalité américaine. Bientôt dans une boîte de céréales?

Les questions d’instruction civique (citizenship test) seront désormais tirées d’une liste de 100 questions fournies à l’avance pour l’étude, contre 128 dans le cadre de la reforme de l’ère Trump.

Dans les deux versions, les candidats pourront être interrogés sur le rôle des différents bureaux fédéraux, tels que les sénateurs et les représentants, et sur les documents fondateurs. Les réponses correctes acceptables sont fournies dans les guides d’étude.

Par exemple, à la question “Les mots ‘Vie, Liberté et poursuite du bonheur’ se trouvent dans quel document fondateur?“, la seule réponse correcte est “la Déclaration d’indépendance”.

Une autre question sur la Déclaration, désormais abandonnée, demandait : “Quel document fondateur disait que les colonies américaines étaient indépendentes de la Grande-Bretagne?

Une autre encore demandait de nommer un document qui avait influencé la Constitution américaine. Parmi les réponses, on trouve le Pacte du Mayflower et la Déclaration d’indépendance.

L’agence a cité un décret de Biden préconisant une refonte de la politique d’immigration du gouvernement américain. Biden propose en outre une législation qui offrirait une “voie vers la citoyenneté” aux quelque 11 millions d’étrangers en situation irrégulière aux États-Unis.

Après le 19 avril, seul l’ancien test sera utilisé. Avant cette date, les candidats auront le choix.

Les candidats à la nationalité américaine doivent être âgés d’au moins 18 ans. La plupart des candidats doivent vivre légalement aux États-Unis pendant cinq ans avant de faire leur demande, ou pendant trois ans s’ils sont mariés à un citoyen américain.

Source: AP

Immigration: l’administration Biden demande de ne plus appeler un chat un chat

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici