Dans une cité de Limoges, les dealers taguent des insultes racistes et balancent l’identité des flics

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

C’est le signe que le travail des policiers dérangent les dealers. Des tags constituant plusieurs insultes et menaces accompagnées des prénoms et noms de policiers de la BAC ont été retrouvées dimanche dernier 21 février dans le hall d’une cité de Limoges (Haute-Vienne).

Les auteurs des tags menaçants sont allés jusqu’à balancer le nom de l’épouse d’un policier. Un autre est insulté en raison de sa couleur de peau, selon le syndicat Alliance Police Nationale, cité par France Bleu Limoges.

Eric Marrocq, secrétaire régional du syndicat Alliance en Nouvelle Aquitaine, y voit les conséquences de “l’excellent travail” effectué par les policiers visés. C’est lors d’enquêtes dans des affaires de stupéfiants que des “délinquants” auraient récupéré l’identité des policiers, poursuit le policier.

Des graffitis de menace auraient déjà fait l’objet d’une enquête il y a deux ans, les personnes visées étant les mêmes qu’aujourd’hui. Les auteurs avaient été identifiés et interpellés, selon Eric Marrocq, “mais nous n’avons toujours pas eu de procès dans cette affaire”, dénonce-t-il.

Le représentant syndical témoigne que ses collègues “vivent aujourd’hui dans la crainte”, et confie avoir demandé au ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin “de porter plainte et d’assurer la sécurité et la protection des policiers pris pour cible”.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici