Les kalachs ont encore parlé à Marseille: un trentenaire exécuté dans les quartiers nord

AK 47/DR
Fusil d'assaut AK 47/DR

Hier, un homme d’une trentaine d’années a été abattu par un commando équipé de fusils d’assaut au cœur de la cité sensible du Petit-Séminaire, dans le XIIIe arrondissement de Marseille. Les tireurs ont pris la fuite. Bien que la victime soit a priori inconnue de la police, il s’agirait d’un règlement de comptes.

Dimanche 21 février, à la mi-journée, un trentenaire se trouvait sur la voie publique au cœur de la cité sensible du Petit-Séminaire, dans le XIIIe arrondissement de Marseille (Bouches-du-Rhône), quand un véhicule Renault Capture s’est arrêté à sa hauteur.

Trois hommes non identifiés ont alors surgi du véhicule, des fusils d’assaut de type kalachnikov dans les mains, et ont ouvert le feu, par rafales, sur le trentenaire. Touchée de deux balles en plein thorax, la victime s’est effondrée au sol.

Ses agresseurs ont alors pris la fuite à bord de leur véhicule tandis que des témoins ont avisé les secours. Les marins-pompiers ont tenté de réanimer la victime qui, malgré des soins acharnés, a été déclarée morte peu après.

Le parquet de Marseille a ouvert une enquête pour meurtre en bande organisé et la police judiciaire phocéenne a été chargée de ce nouveau dossier. Bien que la victime ne soit a priori pas connue des services de police, les enquêteurs penchent pour la thèse du règlement de comptes.

En effet le mode opératoire du crime ne laisse guère de doute sur la nature de cette véritable opération commando. Il y a à peine quelques jours, un autre trentenaire était lui aussi exécuté dans la cité de La Bricarde, autre zone de non-droit des quartiers nord.

Sources : France 3 Provence Alpes Côte-d’Azur/ Le Figaro/ 20 Minutes

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici