Le spectre d’une guerre nucléaire s’éloigne: l’Inde et la Chine retirent leurs troupes de l’Himalaya

Vers la guerre Inde-Chine? / Photo: Capture d'écran Dailymotion
Vers la guerre Inde-Chine? / Photo: Capture d'écran Dailymotion

L’Inde a déclaré que ses troupes, ainsi que leurs homologues chinoises, se sont complètement retirées d’une partie contestée de la zone himalayenne après que des mois de tensions accrues eurent fait naître le spectre d’une guerre entre les deux rivaux asiatiques dotés de l’arme nucléaire.

Des milliers de soldats ont été déployés sur la frontière himalayenne depuis avril sur la ligne de contrôle effective (LAC), ou frontière de facto.

Au début de ce mois, les autorités militaires ont accepté de commencer à retirer les troupes, les chars et l’artillerie de la région du lac Pangong Tso dans le cadre de la première étape vers le retrait complet qui a eu lieu samedi.

Samedi, les deux haut commandants de la zone se sont rencontrés pour examiner le retrait.

Les deux parties ont évalué positivement l’achèvement sans heurts du désengagement des troupes de la ligne de front dans la région du lac Pangong, notant qu’il s’agissait d’un pas en avant significatif qui a fourni une bonne base pour la résolution d’autres questions en suspens le long de la LAC dans le secteur occidental“, a déclaré un communiqué de presse conjoint.

Le déploiement des forces dans cette zone reculée qui se trouve dans la région indienne du Ladakh et qui jouxte le plateau d’Aksai Chin, sous administration chinoise, avait fait craindre un conflit plus large entre les deux pays, dotés tous les deux de l’arme nucléaire.

Au moins 20 soldats indiens ont été tués lors de l’affrontement dans la vallée de Galwan en juin, les premières pertes au combat sur la frontière contestée depuis plus de 40 ans. Cette semaine, la Chine a admis pour la première fois avoir perdu quatre soldats dans les combats, même si le chiffre est probablement largement sous-évalué.

POUR EN SAVOIR PLUS: Un affrontement armé dans l’Himalaya: vers la guerre Chine-Inde?

Les commandants ont eu un échange de vues franc et approfondi sur la situation à la frontière, ont déclaré les deux pays dans le communiqué de presse.

Les deux parties ont convenu de suivre l’important consensus de leurs chefs d’État, de poursuivre leur communication et leur dialogue, de stabiliser et de contrôler la situation sur le terrain, afin d’aboutir à une résolution mutuellement acceptable des problèmes restants de manière régulière et ordonnée, afin de maintenir conjointement la paix et la tranquillité dans les zones frontalières“, ont-ils déclaré dans une langue de bois diplomatique qui signifie en clair: “pas de guerre tout de suite”.

L’Inde a déclaré que les troupes chinoises ont fait une intrusion profonde dans sa partie de l’ALC, ce qui a conduit à un renforcement sans précédent des troupes à partir du mois d’avril. La Chine a nié que ses troupes avaient transgressé l’ALC et a plutôt accusé les garde-frontières indiens de comportement provocateur.

Les deux rivaux asiatiques n’ont pas réussi à délimiter leur frontière de 3500 kilomètres depuis la guerre en 1962.

L’Inde revendique Aksai Chin, contrôlé par les Chinois, un corridor stratégique reliant le Tibet à la Chine occidentale, tandis que Pékin considère l’Arunachal Pradesh, contrôlé actuellement par l’Inde, comme faisant partie de son territoire.

Source: AP

L’armée chinoise a transformé l’Himalaya en four à micro-ondes pour repousser les soldats indiens

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici