Flics de la BAC, Karim M. et sa bande reconnus coupables d’être des ripoux. Quelles peines?

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

“Il est blanchisseur, dealer, voleur, faussaire, corrompu, l’homme de ses affaires, mais certainement pas policier.”, lâche le procureur à l’encontre de Karim Mamèche, alias Bylka, accusé d’être le meneur d’une bande de ripoux au sein de la BAC du XVIIIe arrondissement de Paris.

“Vous avez agi comme un trafiquant de stupéfiants. Et vous vous êtes enrichi, vous le policier de la BAC, devenu banquier et porteur de valises.”, lui a déclaré la présidente du tribunal, en le condamnant à 8 ans de prison ferme. Il a interdiction de porter une arme pendant cinq ans, et a également été exclu définitivement de la police.

Karim Mamèche a été reconnu coupable d’avoir fait souscrire une “assurance” aux dealers, une protection pour fermer les yeux sur le trafic en échange de pots-de-vins. Il a aussi été condamné pour avoir piégé un trafiquant lors d’une interpellation fabriquée.

Les cinq autres policiers qui comparaissaient à ses côtés ont été condamnés à des peines allant de 12 mois de prison avec sursis à 2 ans, dont un an ferme.

Aaron B., 39 ans, considéré comme le bras droit de Karim Mamèche, a été condamné à 4 ans de prison dont 2 avec sursis pour faux et vol par personne dépositaire de l’autorité publique avec. Lui aussi va faire appel de sa condamnation. Tous ont écopé d’une interdiction définitive d’exercer.

Deux derniers prévenus, des indics de “Bylka”, ont été condamnés à 5 ans de prison ainsi que 30 000€ d’amende, et à un an de prison. Le premier, âgé de 57 ans, a été reconnu coupable de corruption active et de trafic de stupéfiants, le deuxième, âgé 53 ans, uniquement pour trafic de drogue.

Sources : BFM, AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici