À Angers, un immigré géorgien tue son fils de 21 ans à coups de couteau

Image d'illustration / Poto: Public Domain Pictures
Image d'illustration / Poto: Public Domain Pictures

Hier, un conflit familial a dégénéré dans un appartement d’un quartier sensible d’Angers, dans le Maine-et-Loire, et un jeune immigré géorgien de 21 ans a été mortellement poignardé. Son père, qui a été placé en garde à vue après s’être rendu au commissariat, a avoué être l’auteur du coup de couteau. 

Dimanche 21 février, vers 14h, une violente querelle a éclaté, pour une raison inconnue, dans un appartement du quartier à large majorité immigrée de La Roseraie, à Angers.

Au cours de celle-ci et dans des circonstances non précisées, un jeune homme de 21 ans, a priori d’origine géorgienne été mortellement poignardé d’au moins un coup de couteau.

Bien que les secours aient été rapidement alertés, le jeune homme, touché en plein cœur, est décédé dans cet appartement de la rue Luther-King, habituellement occupé par ses grands-parents.

Le père de la victime, un homme de 46 ans de nationalité géorgienne, s’est rendu de lui-même au commissariat et a été placé en garde à vue par les policiers angevins.

Le parquet d’Angers a ouvert une enquête pour homicide volontaire et le père aurait avoué être l’auteur du coup de couteau mortel, dans des circonstances qui restent à établir.

Les enquêteurs de la police judiciaire mènent désormais les investigations pour déterminer les mobiles de la dispute qui a été à l’origine du drame.

Le père devrait être tout prochainement déféré devant un juge du parquet d’Angers pour y être mis en examen et très probablement placé en détention provisoire jusqu’au procès.

Sources : Ouest-France/ Le Figaro/ 20 Minutes

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici