Une avenue “Ibrahim Ali” à Marseille, martyr de l’Anti-France

Rue Ibrahim Ali Marseille

Dans une atmosphère pesante, Marseille s’est encore déshonorée en baptisant ce dimanche l’avenue des Aygalades du nom d’Ibrahim Ali, tué par un militant FN. Pendant ce temps, la proposition du RN de rebaptiser une avenue du nom de Laura et Mauranne, ces deux jeunes victimes de l’attaque terroriste de la gare Saint-Charles, est écartée. Tout un symbole.

Le 21 février 1995, en pleine campagne présidentielle, ce Franco-Comorien de 17 ans courait avec des camarades pour rattraper un bus après une répétition de rap.

Le jeune homme décède d’une balle dans le dos tirée par un colleur d’affiches du Front national. À l’époque, les colleurs d’affiches du Front national prenaient des risques physiques considérables dans leurs activités militantes. Ces hommes étaient donc logiquement armés ce jour-là. En 1998, Robert Lagier, décédé aujourd’hui, avait été condamné à 15 ans de prison.

Pour le socialiste Benoît Payan qui lui a succédé à la mairie, il s’agissait d'”une responsabilité politique et d’un devoir moral” de le faire : “Ce 21 février 2021 marque la fin d’un silence“.

Il fait désormais partie de notre patrimoine commun, de notre identité et de l’histoire de notre ville“, a-t-il ajouté. Nous attendons donc prochainement l’érection d’une statue d’Ibrahim Ali, semblable à celle du Christ Rédempteur à Rio, surplombant le Vieux Port.

Après son discours, une Marseillaise est partie spontanément depuis le public rassemblé sous un ciel d’azur. Puis la première plaque Ibrahim Ali sur la désormais ex-avenue des Aygalades a été dévoilée.

Ibrahim Ali a été tué deux fois, une fois par les colleurs d’affiches et une fois par les quatre municipalités successives qui n’ont jamais reconnu ce gamin mort honteusement“, estime cet imam, président du Conseil représentatif des associations noires en Provence- Alpes-Côte d’Azur.

Pour beaucoup, le combat continue. “En 25 ans, on s’est trop divisé et on a créé des boulevards” pour l’extrême droite, alerte sur l’estrade Mohamed Mbé, dit Soly. Il dirigeait à l’époque l’association BVice où Ibrahim et ses amis faisaient du rap.

Il faut qu’on soit vigilant et qu’on les sorte de notre ville définitivement“, ajoute-t-il. Un discours plus explicite que celui de Génération Identitaire, mais l’ami Mohamed ne sera pas dérangé de sitôt par les autorités.

Comme l’avait déclaré Jean-Marie Le Pen à l’époque des faits: “Au moins, ce malheureux incident a attiré l’attention générale sur la présence à Marseille de 50 000 Comoriens. Que font-ils là?

Source : Le Point

4 Commentaires

  1. c’est tout à l’honneur du Français de défendre ses valeurs et son identité et meme son patriotisme. Mais, malheureusement, il hérite une histoire sombre que lui a légué ses ancètres. et ses histoires se résument à travers le colonialisme aveugle pendant des décennies. et encore, ne trouve t’on pas des criminels ( traitres des leurs ) qui ont trouvé refuge dans ce pays, et meme récompensés pour l’avoir été ? beaucoup de peuples ont hérité de leurs ancètres leurs histoires à envier et là, c’est la fierté. par moment la vérité est dure à accepter et c’est compréhensible. comme c’est triste .

  2. A quand le procès de ce qu’ont fait pendant des générations les ottomans ? Quitte à nettoyer autant le faire complètement ! Aucun peuples ne peut absoudre ce que ses ancêtres ont fait. Mais il est bien sur plus facile de trouver un coupable que de regarder en face son propre reflet.

    • précision: les coupables cités ici ne sont pas les colons, mais leurs supplétifs. c’est à dire les “notres” qui sont réfugiés en france et protégés et récompensés. cette reconnaissance de l’état n’est elle pas par elle meme un acte répréhensible ?

  3. Cela fait des années que l’on dit que Marseille n’est plus en France , qu’il faut un passeport pour y entré , en ressortir en entier est une autre affaire ; n’en déplaise aux Marseillais mais voir cette infamie afficher sur une rue est une nouvelle preuve que la ville est tombé aux mains des envahisseurs Muz.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici