Antifas criminels! Un bastion gauchiste à Berlin provoque 700 interventions policières par an

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

La police de la capitale allemande, Berlin, a été appelée 717 fois au total en 2020 dans la zone autour du fief d’Antifa, Rigaer 94, pour faire face à des incidents allant des menaces avec violences aux dommages matériels.

La police a été appelée dans la zone du bâtiment occupé illégalement pendant des années par des militants d’extrême gauche d’Antifa, pour traiter des centaines d’infractions différentes, selon une réponse du Sénat de Berlin à une question posée par le député démocrate libre, Paul Fresdforf.

Au total, 157 enquêtes de police ont porté sur des affaires d’agressions, de menaces et d’insultes contre des policiers, tandis que 90 autres enquêtes ont porté sur des agressions contre d’autres personnes.

Le secrétaire social-démocrate à l’Intérieur de Berlin, Torsten Akmann a remarqué que la zone autour du squat de la Rigastrasse, situé dans le quartier Friedrichshain de Berlin, était devenue “connue pour des crimes et des délits de la scène de l’extrême gauche“.

De nombreux résidents du voisinage étaient affectés par le comportement criminel et ont remarqué des attaques contre les habitants et des dommages matériels par des militants d’extrême gauche dans la région.

Il y a eu de nombreuses tentatives d’expulsion des squatters d’Antifa du bâtiment, y compris un pub illégal qui a fait l’objet d’un ordre d’expulsion rejeté précédemment par un tribunal allemand en 2019.

Une décision de justice récente a accordé l’assistance de la police à un expert en sécurité incendie et à un représentant du propriétaire de l’immeuble de Rigaer 94 afin de pénétrer dans le bâtiment et l’examiner, mais les militants d’Antifa ont juré de s’opposer physiquement à toute tentative d’expulsion.

Toute avancée dans Rigaer 94 doit être un risque, notre annonce qu’il n’y aura peut-être pas de vainqueurs ne signifie rien de plus que nous voulons jeter Berlin dans le chaos si l’agression n’est pas arrêtée immédiatement“, ont écrit les militants d’extrême gauche sur la célèbre plateforme web extrémiste Indymedia en début de semaine.

L’année dernière, en juillet, une action violente de l’extrême gauche a vu des militants dans le quartier de la Rigaer Strasse arracher les câbles des lampadaires de la zone avant de mettre le feu et de vandaliser les biens.

Un rapport de l’Office fédéral de la police criminelle et de l’Office fédéral pour la protection de la Constitution, divulgué l’année dernière par les médias allemands, a également révélé que les services de sécurité du pays étaient préoccupés par les niveaux croissants de violence au sein des cercles d’extrême gauche.

Selon les services, les militants de l’Antifa pourraient préparer des attaques ciblées contre la police et contre des opposants politiques, y compris des tentatives d’assassinat.

Source: Die Welt

VIDÉO CHOC! “Crevez-leur les yeux! Détruisez l’ennemi!” L’entraînement des antifas en caméra caché

1 COMMENTAIRE

  1. Qu’ils envoient les forces spécial avec les pleins pouvoirs afin d’éradiqué totalement ces extrémistes qui ne sont en fin de compte qu’une bande de mafieux ; la même chose doit être fait dans tout les pays ou ces mafieux sévissent ; pas de quartier , la prison a vie ou la mort.
    ces gens sont plus dangereux que certains mouvements des années 1935-1945.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici