Pourquoi le réseau social libre Gab était-il hors ligne vendredi soir?

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Gab, un réseau social prisé par les internautes de droite bannis de Facebook ou de Twitter, dont la popularité explose après l’éviction de Donald Trump des réseaux sociaux, était hors ligne vendredi soir, et son compte Twitter est également tombé en panne.

Les utilisateurs de Twitter ont commencé à poster les messages indiquant que le site web et son compte Twitter associé ont été fermés vers 18h30.

Un utilisateur de Twitter qui a prétendu être sur Gab juste avant la tombée de la nuit vendredi soir a spéculé que le site avait été piraté dans le cadre d’une escroquerie à la cryptomonnaie.

Le site a été rétabli avant minuit vendredi, tandis que son PDG Andrew Torba expliquait qu’il avait été retiré “par mesure de prudence” après qu’une vingtaine de comptes eurent commencé à “poster du spam de portefeuille bitcoin et du contenu connexe“.

Grâce à notre action rapide, aucun bitcoin n’a été envoyé à aucune des adresses publiées et les comptes concernés ont été sécurisés“, indique la déclaration.

Une “faille de sécurité” dans la base de données du site a été corrigée, ajoute la déclaration.

Gab est un service de réseau social en ligne basé à Austin, au Texas, créé pour servir d’alternative aux réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et Reddit.

Sa particularité est la liberté d’expression. “Bienvenue sur Gab, un réseau social qui encourage la liberté d’expression, les libertés individuelles et le flux libre de l’information en ligne“, affirme le message d’accueil du site. “Vous êtes tous les bienvenus.

Proposant une formule gratuite et une formule Pro payante, qui finance la maintenance du site, Gab emploie 9 personnes, tandis que Twitter en compte 4600 et Facebook plus de 52 000. Le rapport annuel publié en avril 2019 fait état de 900 000 utilisateurs de Gab.

Depuis le bannissement des réseaux sociaux classiques des partisans de Donald Trump et du Président lui-même, début janvier, 600 000 à 700 000 internautes s’inscrivent chaque jour, selon Andrew Torba. Le succès soudain de Gab est lié aussi à la censure par Amazon du média social Parler, son principal concurrent sur le créneau “réseau social respectueux de la liberté d’expression”.

Parler est depuis quelques jours à nouveau disponible. Censuré sans raison par Twitter et limité par Facebook, FL24 est bien sûr présent sur Gab et sur Parler.

Pourquoi il faut ABSOLUMENT vous abonner gratuitement à FL24

1 COMMENTAIRE

  1. J’ai posté en MP 2 liens FL24 sur Twitter et j’ai été bloqué dans la foulé avec demande de prouver que je n’étais pas un robot.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici