En Catalogne, des nuits d’émeutes après l’emprisonnement d’un rappeur communiste

Image d'illustration / Photo: Adobestock
Image d'illustration / Photo: Adobestock

Plusieurs milliers de partisans du rappeur-communiste emprisonné Pablo Hasel sont descendus dans les rues des grandes villes de Catalogne. Ils ont exigé la libération de l’artiste.

La ville de Barcelone en Espagne connaît samedi sa cinquième nuit d’affrontements entre des manifestants et la police suite à l’arrestation et l’incarcération d’un rappeur condamné à une peine de prison pour avoir fait l’apologie du terrorisme et insulté la royauté dans des chansons.

À Barcelone, les partisans du rappeur se sont heurtés à la police et ont démoli de nombreux magasins. Selon la police, environ 6000 personnes se sont rassemblées dans la capitale catalane.

Des manifestants ont jeté des bouteilles sur la police, mis le feu à des poubelles et saccagé des boutiques dans la ville.

La police régionale, les Mossos d’Esquadra, ont indiqué sur Twitter avoir fait usage de balles en mousse pour disperser les manifestants.

La condamnation du rappeur Pablo Hasel, connu pour ses attaques virulentes contre l’Etat et ses opinions radicales de gauche, a provoqué un tollé en Espagne et a conduit le gouvernement gauchiste à annoncer qu’il allait assouplir les lois sur la liberté d’expression.

Des manifestations ont également eu lieu à Madrid et dans d’autres villes d’Espagne.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici