Antisémitisme: Macron commémore Ilan Halimi… et censure Sarah Halimi

Macron
Macron la Honte

“Il y a 15 ans, la barbarie antisémite arrachait la vie d’Ilan Halimi. N’oublions jamais. La lutte contre toutes les formes de haine est un combat quotidien.”

Ce tweet d’Emmanuel Macron laisse rêveur. Car s’il commémore la mort tragique d’Ilan Halimi, torturé et assassiné par le Gang des Barbares, il oublie soigneusement celle de Sarah, torturée et assassinée par un islamiste.

Le dossier Sarah Halimi est une des affaires judiciaires les plus effrayantes du quinquennat d’Emmanuel Macron. Le 4 avril 2017, une vieille dame juive, vivant seule, est torturée à son domicile parisien par un de ses voisins, un islamiste âgé de 27 ans, Kobili Traoré. Mais il y a pire: la police est derrière la porte, entend tout, et refuse d’intervenir.

Les juges de gauche de la Macronie se démènent pour étouffer l’affaire, faisant passer le coupable pour un fou et un drogué. En décembre 2019, Traoré est jugé irresponsable et envoyé en hôpital psychiatrique: il n’ira pas en prison.

Mais c’est compter sans la communauté juive de France, qui refuse d’oublier Sarah Halimi et qui, depuis plus d’un an, tente désespérément  de faire rejuger Traoré.

Alors, dans ces conditions, le tweet de Macron tombe mal. Car les assassins d’Ilan Halimi ont été jugés, eux. On ne les a pas déclarés fous. On n’a pas eu besoin de tordre la vérité pour couvrir la police. Mais Kabili Traoré n’a pas subi de procès en bonne et due forme. Il a échappé à la justice. Il n’a même pas mauvaise conscience.

Ilan repose en paix. Pas Sarah, ni ses proches, ni tous ceux qui voient la France de Macron comme le pays qui a refusé de condamner Traoré le barbare.

Source: Twitter

Place de la République, le frère de Sarah Halimi bouleverse la manif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici