Trump va-t-il lancer un réseau social concurrent de Twitter et Facebook? “Les pourparlers en cours”

Donald Trump / Photo: Facebook
Donald Trump / Photo: Facebook

Donald Trump a été bloqué par les principales plateformes de réseaux sociaux alors qu’il était encore président des États-Unis. Aujourd’hui, le milliardaire envisagerait de créer sa propre riposte à Facebook et Twitter.

Selon Jason Miller, qui a travaillé comme conseiller principal de l’ancien président Donald Trump, ce dernier envisage de lancer sa propre plateforme de réseaux sociaux dans un avenir proche après avoir été pratiquement exclu d’Internet.

Je m’attends à ce que le Président réapparaisse sur les réseaux sociaux“, a déclaré Jason Miller. “Qu’il s’agisse de rejoindre une plateforme existante ou de créer sa nouvelle plateforme, il y a un certain nombre de choix différents et un certain nombre de réunions différentes qui ont eu lieu sur ce sujet. Rien n’est imminent“, a-t-il affirmé.

Interrogé sur la forme que prendrait un réseau social de Trump, appelé “Trumper” ou quelque chose de ce genre, Jason Miller s’est montré circonspect mais a déclaré que l’ancien Président hésitait encore entre rejoindre les plateformes existantes et lancer son propre réseau face aux géants de la technologie de la Silicon Valley.

Toutes les options sont sur la table“, a-t-il déclaré. “Un certain nombre de choses sont en cours de discussion. Restez attentifs.

Si Trump cherche à construire sa propre plateforme, ce serait une entreprise de grande envergure qui nécessiterait beaucoup d’investissements et d’infrastructures technologiques. Mais avec sa fortune, sa personnalité et ses partisans (75 millions d’Américains ont voté pour lui en 2020), il pourrait réussir.

La plateforme de Trump serait également une opportunité pour les internautes français dont la liberté d’expression est limitée par les censeurs. Facebook et Twitter limitent les audiences des contenus de droite, avec un gouvernement répressif qui œuvre plutôt dans le sens de l’aggravation de la censure.

En attendant, l’ancien président milliardaire Trump a les moyens de fournir une réponse sérieuse aux plus grands acteurs du marché.

Source: Trending Politics

La bataille que mènent aujourd’hui Twitter, Facebook et autres géants du web contre la liberté d’expression est la même que leurs persécutions constantes contre France Libre 24.

Lorsque FL24 s’est fait bloquer – arbitrairement et sans aucun avertissement préalable – son compte Twitter @FranceLibre24, le réseau social n’a invoqué aucune entorse réelle au règlement: ni fake news, ni violence, ni violation de la loi, ni rien de ce style. Normal, nous sommes un site sérieux, soucieux de la véracité de nos informations. Le prétexte évoqué était le… spam! Totalement faux et absurde pour un compte qui ne faisait que retweeter une partie de ses propres articles de notre site FL24.net.

Que peut-on faire? Pas grand-chose, malheureusement. C’est le combat du pot de terre contre le pot de fer. On ne récupérera jamais notre liberté d’expression si les géants ne sont pas forcés par la justice à jouer le jeu, comme Trump a essayé de faire. Comment contourner cette censure? Nous vous l’expliquons en détail dans le petit article ci-après:

Pourquoi il faut ABSOLUMENT vous abonner gratuitement à FL24

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici