Interpellation de neuf “jeunes” dont huit mineurs après l’agression ultraviolente de Yuriy

Agression-de-Yuriy/DR
Agression-de-Yuriy/DR

Hier matin, neuf individus, huit mineurs et un jeune majeur, ont été interpellés à Vanves, dans les Hauts-de-Seine, et placés en garde à vue, pour tentative d’assassinat, après la sauvage agression dont avait été victime Yuriy, un jeune collégien de 15 ans, il y a deux semaines, dans le XVe arrondissement de Paris. 

Jeudi 28 janvier, au petit matin, neuf “jeunes”, huit mineurs et un jeune majeur, ont été interpellés par la police judiciaire parisienne, à Vanves, dans les Hauts-de-Seine, et placés en garde à vue.

Ces individus sont soupçonnés d’avoir participé, le 15 janvier dernier, à la terrible et sauvage agression de Yuriy, ce collégien de 15 ans laissé pour mort après un lynchage ultraviolent sur la dalle de Beaugrenelle, dans le XVe arrondissement de Paris.

Le jour des faits, en fin de journée, le collégien de 3ème d’origine ukrainienne, jouait au football avec un cousin et des camarades de son âge quand une bande de “jeunes”, venant des Hauts-de-Seine et voulant en découdre avec des parisiens, les a gratuitement attaqués.

Si ses amis ont pu fuir, Yuriy lui a trébuché et, une fois au sol, a été rejoint par ses agresseurs qui l’ont alors littéralement lynché à coups de pieds et d’armes de fortune, tels que des béquilles avant de l’abandonner pour mort sur la dalle.

Souffrant de nombreuses fractures, au crâne notamment, le jeune garçon a été hospitalisé entre la vie et la mort et a passé plusieurs jours dans le coma. Si le collégien en est sorti récemment, il conserve pour l’heure d’importantes séquelles de l’agression et est toujours hospitalisé.

Les individus interpellés hier sont actuellement entendus par les enquêteurs qui agissent sous l’autorité du parquet de Paris. L’enquête menée pour les retrouver s’est notamment appuyée sur la vidéosurveillance dont les images ont permis de les identifier.

Ces neuf “jeunes” sont poursuivis pour tentative d’assassinat, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et vol en réunion et avec violences. On attend de connaître les suites judiciaires que le magistrat instructeur chargé de l’affaire va donner à cette ignoble agression qui a révolté la France entière.

Sources : AFP/ France Info/ Actu Paris

Ensauvagement: un élève de troisième dans le coma massacré par 10 racailles dans un centre commercial

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici