Magistral! Un grand neuropsychiatre démolit le reconfinement

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Le grand neuropsychiatre Boris Cyrulnik était invité mercredi matin sur Europe 1. Il a porté un jugement très critique sur les mesures d’isolement imposées par la Macronie et livré des conclusions hostiles au troisième confinement qui, selon de nombreuses sources, serait imminent.

On sortira de ce virus en y laissant pas mal de plumes“, a-t-il déclaré, avant de détailler les raisons scientifiques de son hostilité à cette mesure aussi autoritaire qu’inefficace.

Selon lui, ces longs moins de contraintes sanitaires, marqués par des périodes de libération suivies de nouveaux tours de vis, vont laisser une marque à long terme sur le moral de nombreux Français, même lorsque la “crise” sera loin derrière nous.

Un confinement est une protection physique contre le virus, mais une agression psychique très importante, c’est même une agression neurologique car c’est un isolement sensoriel”, a-t-il expliqué, “La première agression psychique a été la violence conjugale. 48 heures après le début du confinement, le 119 a été débordé“.

Pour Boris Cyrulnik, les plus gravement touchés sont les adolescents: “Ils vont le payer très cher parce que l’adolescence est une période sensible de leur développement. Ils vont être bloqués pendant un an ou deux. Ils perdent leur temps à un moment où le cerveau construit ses circuits, à un moment où ils mettent sur orbite toute leur vie”.

À ses yeux, le risque serait pour les adolescents de voir leur cheminement vers la maturité émotionnelle, et leur vie de jeune adulte, considérablement retardée par les obligations d’isolement et d’enfermement subies au fil des mois.

Un cerveau a besoin d’une stimulation par la parole, les gestes, les mimiques, le déplacement, etc. S’il n’est pas stimulé, les synapses ne se connectent pas et le cerveau donne une impression d’atrophie“, a-t-il détaillé.

Les plus petits, en revanche, seraient selon lui beaucoup moins en danger: “Les petits enfants ne vont pas être très altérés puisqu’ils ont autour d’eux les bras de maman et les bras de papa. Ils se sont débrouillés“, a estimé Boris Cyrulnik.

Les propos de ce grand neuropsychiatre, commandeur de la légion d’honneur et auteur de nombreux livres vendus au total à plus de 2,5 millions d’exemplaires, confirment ce que pensent de plus en plus de Français: le confinement et le couvre-feu risquent d’apporter bien plus de problèmes que de solutions.

Source: Europe 1

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici