La magistrature pro-BLM dans ses œuvres: le taux d’homicide a explosé aux USA en 2020

Scène de crime
Scène de Crime/TNS via ZUMA Wire

En 2020, les médias du système ont largement couvert l’épidémie de Covid-19, l’élection présidentielle et le prétendu racisme systémique, mais il ont surtout spectaculairement ignoré la hausse galopante de la criminalité. Dans les grandes villes, le taux d’homicide aurait progressé en moyenne de 38,5%, record absolu.

Depuis 2018, George Soros et son réseau ont dépensé plus de 100 millions de dollars pour favoriser l’élection de procureurs progressistes qui prônent le laxisme pénal.

Les plus puissants sont Kim Gardner, procureur du district de St. Louis, Kim Foxx, procureur de l’État de l’Illinois, Larry Krasner, procureur du district de Philadelphie, Chesa Boudin, procureur du district de San Francisco, Mike Schmidt, procureur du comté de Multnomah (Portland, Oregon), et George Gascan, procureur du district de Los Angeles.

Toutes les juridictions dans lesquelles ces magistrats progressistes ont été nommés ont connu une augmentation sensible de la criminalité violente et de la délinquance. De nombreuses grandes villes ne poursuivent plus les délits mineurs tels que le vagabondage et la fraude tarifaire.

Les délinquants sont relâchés systématiquement sans avoir à payer de caution. La ville de New York a réformé son régime de mise en liberté sous caution au début de l’année 2020, bien avant les émeutes estivales, et la criminalité a rapidement augmenté.

En 2020, la mode était à la réduction des budgets alloués aux forces de police : Austin a réduit son budget de 150 millions de dollars et Seattle a réduit le sien de 3,5 millions de dollars, alors même que des gauchistes semaient le chaos dans un quartier de la ville rebaptisé “zone autonome“.

New York a effectué des coupes s’élevant à 1 milliard de dollars; Los Angeles, 150 millions; San Francisco, 120 millions; Oakland, 14,6 millions; Washington, 15 millions et Baltimore, la ville américaine totalisant le plus grand nombre d’homicides par année, 22 millions de dollars.

Dans la seconde moitié de 2020, les entreprises ont reversé des milliards de dollars à Black Lives Matter et à des groupes apparentés, tandis que des célébrités et des politiciens ont collecté des fonds pour faire sortir de prison les pillards et les émeutiers.

Avec un soutien culturel, politique et financier colossal et peu de conséquences pénales à la clé, le sentiment d’impunité des délinquants et des criminels sera décuplé. 2021 pourrait être encore plus meurtrier que 2020 et ce n’est même pas la peine de compter sur l’administration Biden pour y changer quoi que ce soit.

Source : American Renaissance

2 Commentaires

  1. Et il y a encore là bas des “démocrates” qui ont voté pour un sénile et sa cohorte Trotskiste de démolisseurs de la Démocratie .
    Allez passer des vacances là bas n’est plus une bonne idée du tout si l’on veux rester vivant et revoir les siens.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici