Plus près d’une guerre! La Chine autorise les garde-côtes à tirer sur les navires étrangers

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

La Chine a adopté une loi qui, pour la première fois, autorise explicitement ses garde-côtes à tirer sur les navires étrangers. Etant donné que la mer de Chine méridionale et les eaux voisines sont contestées par plusieurs pays, ça risque de chauffer fort se .

Le principal organe législatif chinois, le comité permanent de l’Assemblée nationale populaire, a adopté vendredi la loi sur les garde-côtes, selon les médias d’État.

La nouvelle loi autorise la démolition des structures construites par d’autres pays sur les récifs revendiqués par la Chine, mais aussi l’arraisonnement et l’inspection des navires étrangers dans les eaux revendiquées par Pékin.

Le texte de la loi n’est pas encore disponible, mais selon le projet de loi, publié précédemment, les garde-côtes sont autorisés à utiliser “tous les moyens nécessaires” pour arrêter ou “prévenir les menaces” des navires étrangers.

Le projet de loi précise les circonstances dans lesquelles différents types d’armes, portatives, embarquées ou aéroportées, peuvent être utilisés.

Le projet de loi a également habilité les garde-côtes à créer des zones d’exclusion temporaire “selon les besoins” pour empêcher l’entrée d’autres navires.

Selon la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, cette loi est conforme aux pratiques internationales.

Il y a sept ans, la Chine a fusionné plusieurs agences pour former un bureau de garde-côtes unique, devenu depuis une véritable branche des forces armées.

La dernière initiative de la Chine pourrait également compliquer davantage ses relations avec les États-Unis, qui entretiennent des alliances stratégiques avec plusieurs pays d’Asie-Pacifique, dont le Japon, les Philippines, le Vietnam et l’Indonésie, qui ont des revendications maritimes opposée à celles de Pékin.

Selon les experts, la nouvelle loi “frappe au cœur de la politique américaine de liberté de navigation dans la mer de Chine méridionale“. Elle est potentiellement une pierre d’achoppement qui peut provoquer une guerre de moins en moins froide entre les deux puissances rivales.

Le régime communiste a déjà envoyé ses garde-côtes pour chasser les navires de pêche d’autres pays, ce qui a parfois entraîné le naufrage de ces navires.

Les revendications maritimes de la Chine ne sont pas reconnues par la communauté internationale. En 2016, la Cour internationale de La Haye a rejeté, dans une décision unanime de 500 pages, la revendication de la Chine sur la “ligne des neuf tirets”, qui revendique le contrôle sur environ 85% de la mer de Chine méridionale.

Avec les revendications territoriales du Vietnam, de la Malaisie, de l’Indonésie, du Brunei, des Philippines, de Taïwan et de la Chine, la mer de Chine méridionale l’un des endroits les plus conflictuels de la planète.

Le tribunal international de La Haye a conclu que la ligne dite des neuf tirets n’avait aucune base juridique.

Source: Reuters/ Twitter/ Business Insider

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici