Fermer les écoles à cause du Coronavirus? Pour Merkel, ça pénaliserait les enfants d’immigrés

Angela Merkel / Photo: Wikimedia Commons
Angela Merkel / Photo: Wikimedia Commons

La chancelière allemande Angela Merkel s’est d’abord prononcée en faveur d’une fermeture plus longue des écoles, mais elle recule après en avoir apprécié les inconvénients. Et d’abord parce que les enfants dont les parents parlent mal l’allemand sont accablés par le manque d’enseignement en présentiel.

La chancelière Angela Merkel hésite, non pas parce qu’il s’agit d’une décision stupide sans aucun rapport avec le niveau d’urgence sanitaire, mais en raison des enfants des familles de migrants particulièrement, qui risquent de souffrir d’un retard encore plus grand que d’habitude.

À cause des confinements qui se succèdent, il y a maintenant “de longues périodes où on ne peut fréquenter aucune école“, a-t-elle déclaré. Les enfants d’immigrés se trouvent dans une “situation beaucoup plus difficile” que les Allemands parce que “les parents ne parlent pas allemand à la maison“.

La rupture de scolarité imposée par le gouvernement est plus facile à accepter pour les enfants issus de familles “dont les deux parents comprennent et parlent parfaitement la langue allemande et qui, en même temps, ont peut-être aussi une éducation supérieure“.

Angela Merkel a assuré que le gouvernement est “très conscient” des différentes charges que la fermeture des écoles, et sa prolongation éventuelle, représente pour les citoyens.

Selon les experts, le niveau en allemand est déjà catastrophique pour un tiers des élèves du secondaire.

La chancelière allemande a aussi commenté la parution du rapport final de la commission sur les compétences d’intégration. Ce document de plus de 280 pages contient de nombreuses recommandations visant à améliorer l’intégration des immigrés.

Source: merkur.de

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici