Le cauchemar est de retour: en marche vers le troisième confinement

Photo / Wikipedia
Photo / Wikipedia

Les Français sont quasi unanimes: ils sont 72% à penser qu’un nouveau confinement aura lieu prochainement, selon un sondage publié en début de semaine par les Echos. La résignation s’installe. Pire 41% souhaitent ce troisième confinement.

Hélas, les médecins confirment l’intuition du peuple: on fonce tête baissée vers un nouvel enfermement général.

Karine Lacombe, infectiologue de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, le confirme. Elle déclare: “On est sur une courbe légèrement ascendante et on craint effectivement, dans les semaines à venir, une augmentation bien plus importante. Le mois de mars sera extrêmement dur”.

Une étude réalisée par les chercheurs de l’Inserm indique qu’en mars, le variant anglais pourrait devenir dominant en France. Une situation d’alerte rouge pour le pouvoir, car ce variant est plus contagieux que le Covid-19 déjà connu.

On retrouve une inquiétude identique chez le Dr François Braun, président de Samu-Urgences de France, qui voit venir une “troisième vague fatale” en mars, car la deuxième n’a pas suffisamment baissé et “les mauvaises habitudes du passé sont revenues”. Selon lui, malgré les mesures prises, le virus circule “à un niveau élevé”. Il signale que “les personnels soignants sont à bout de forces. J’entends le citoyen qui râle à cause des gestes barrières, du confinement, mais qu’il vienne un peu à l’hôpital!”

Il faudrait “aller au-delà du couvre-feu” a confirmé Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Selon lui, le nombre de contaminations aux nouveaux variants, britannique er sud-africain, pourrait passer rapidement à 3% ou 4% des personnes testées, contre 1% selon les derniers chiffres.

Bref, tout ce petit monde nous prépare au reconfinement, donc, à la paralysie, au désespoir et à la ruine. Un effet catastrophique de la compétition sanitaire dans laquelle se sont lancés les États, et qui ne peut aboutir qu’à la tyrannie.

Source: Libération

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici