Dans l’espace, comme sur Terre, le privé plus efficace que le public

Virgin Galactic / Photo: Virgin
Virgin Galactic / Photo: Virgin

Après des décennies pendant lesquelles l’exploration de l’espace est restée la chasse gardée du secteur public, autant dans les pays du bloc communiste qu’en Occident, les “vilains capitalistes” rentrent dans l’arène. Et ils cassent la baraque: ils le font mieux, plus efficacement, moins cher et surtout avec leurs propres deniers, sans nous faire les poches.

La conquête de l’espace par le secteur privé est particulièrement visible aux États-Unis. La dernière en date: la mission Virgin Orbit de Richard Branson a déployé avec succès 10 mini-satellites en orbite grâce à une fusée à deux étages tirée par un Boeing 747 adapté.

Le LauncherOne de la société est entré en orbite terrestre au-dessus du Pacifique à partir de Cosmic Girl (“la fille de l’espace”, une référence au tube de Jamiroquai?), un Boeing 747-400 spécialement équipé.

Le véhicule spatial a déployé 10 cubesats (satellites de recherche miniatures) pour le programme de services de lancement de la NASA. L’opération réussie est intervenue huit mois seulement après un essai avorté en mai dernier.

Richard Branson se vante que ce “vol magnifique” va “déclencher une toute nouvelle génération d’innovateurs sur la voie de l’orbite“.

Il y a deux ans, l’avion spatial VSS Unity de Branson, propulsé par une fusée, est entré avec succès dans un vol suborbital au-dessus de la Terre. En 2018, son ferry, Virgin Galactic, a transporté un équipage à plus de 80 km au-dessus de la Terre.

Il y a deux mois, le SpaceX d’Elon Musk est entré dans l’histoire en transportant deux astronautes vers la Station spatiale internationale, le tout premier lancement privé habité dans l’espace.

Encore un domaine où le privé bat le public à plate couture: avec Blue Origin, de Jeff Bezos, et d’autres entreprises, SpaceX et Virgin Orbit trouvent des moyens innovants pour rendre les lancements beaucoup moins chers et plus pratiques, et ainsi rendre l’espace plus accessible pour l’humanité.

VOX Space LLC, une filiale de Virgin Orbit, doit être lancée en octobre dans le cadre d’un contrat de 35 millions de dollars portant sur trois missions avec la Force spatiale américaine, créée par Donald Trump.

Source: AP

Le privé au secours du mammouth public: la SpaceX envoie dans l’espace les astronautes de la NASA

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici