Au Puy-en-Velay, il se rebelle lors d’un contrôle et blesse deux policiers à coups de planche!

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Mardi dernier, des policiers de la BAC qui contrôlaient deux “jeunes” bravant le couvre-feu, dans le centre du Puy-en-Velay, ont été agressés par un individu armé d’une planche de bois et qui voulait s’opposer au contrôle. Deux fonctionnaires ont été sérieusement blessés avant que le forcené ne soit finalement interpellé.

Mardi 19 janvier, dans la soirée, deux policiers de la BAC contrôlaient deux “jeunes”, âgés de 15 et 20 ans, dans le centre-ville du Puy-en-Velay (Haute-Loire), alors qu’ils enfreignaient les mesures de couvre-feu sanitaire imposées à tous par la clique macronienne.

Mais alors que les agents s’apprêtaient à verbaliser les deux individus, un homme de 33 ans, a priori sans lien avec les “jeunes” et porteur de divers objet dont une planche de bois, est intervenu et s’est opposé au contrôle, refusant lui-même de présenter ses papiers.

La situation a alors dégénéré et le trentenaire a porté un violent coup sur le crâne d’un des fonctionnaires à l’aide de sa planche, le blessant sérieusement, avant de prendre la fuite en courant. Les deux “jeunes” précédemment contrôlés en ont profité pour s’enfuir, non sans abreuver les policiers d’insultes.

L’agresseur a finalement été rattrapé un peu plus loin par le collègue du policier blessé aidé d’un policier municipal hors service et de deux courageux témoins, prénommés Florian et Maxime ( les prénoms n’ont pas été changés!). Dans la bagarre le “bacqueux” a également été blessé par la planche du forcené qui lui a cassé un doigt.

Finalement maitrisé et interpellé, le trentenaire a été placé en garde à vue pour violence volontaire avec arme sur agents dépositaires de l’autorité publique. Il a ensuite été relâché avec une convocation en justice pour une date ultérieure. Quant aux deux “jeunes” ayant outragé les policiers, ils ont été identifiés et interpellés le lendemain et feront l’objet d’une “mesure de réparation”.

Source: Le Progrès/ La Commère 43

2 Commentaires

  1. Tentative de meurtre sur policier et le gars est remis en liberté le temps de son jugement. Les statistiques sont proche de 0,00000001% concernant la présence de Mustapha* à son procès…
    * le prénom a été modifié.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici