Un clandestin afghan blesse deux policiers en tentant d’échapper à son placement en rétention

Photo/Shotstop
Photo/Shotstop

Mardi 19 janvier, un clandestin afghan qui avait été convoqué à la préfecture de Seine-et-Marne à Melun, en vue d’un placement au centre de rétention administratif du Mesnil-Amelot, a blessé deux policiers en tentant de s’enfuir pour rester illégalement en France.

Alors qu’il se trouvait dans la cour, le clandestin s’est mis à courir puis à escalader la grille hérissée de flèches acérées, au risque de s’empaler. Une policière l’a rattrapé de justesse, mais elle n’était pas de taille.

En raison de la force physique du fugitif, la jeune femme est tombée à terre. Sa tête a cogné le sol. Sonnée et éprouvant des difficultés à marcher, elle a été prise en charge par les pompiers, et conduite à l’hôpital. Par chance, son état de santé n’a pas nécessité d’hospitalisation.

Il faudra l’intervention de plusieurs de ses collègues pour maîtriser le forcené, qui a blessé un autre policier en le mordant à la main. L’Afghan a été placé en garde à vue pour violences sur les forces de l’ordre, alors qu’il fait déjà l’objet d’une obligation de quitter le territoire français

Dans le cadre d’un arrêté préfectoral, il fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français. “La difficulté, dans ce genre de situation, c’est qu’il n’y a pas de mesure de coercition pour les conduites au Centre de rétention administrative”, confie une source policière.

“Le menottage n’est donc pas requis et il arrive parfois que des personnes tentent de s’échapper. Mais de façon aussi violente, cela n’était encore pas arrivé dans notre circonscription. Les policiers blessés sont choqués!”

Source : Actu.fr

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici