Orwell appliqué : en Allemagne, les récalcitrants au confinement se retrouvent dans des camps

Image d'illustration / Photo: PxHere
Image d'illustration / Photo: PxHere

Les Allemands qui désobéissent plusieurs fois successivement aux règles du confinement seront enfermés dans des centres de détention, et même sous la garde de la police, selon les médias.

Les autorités de l’État de Saxe, l’un des épicentres de l’épidémie en Allemagne, ont déjà approuvé des plans pour maintenir les briseurs de quarantaine dans le bâtiment clôturé d’un ancien camp de réfugiés, près de Dresde.

Un autre État de l’Est, le Brandebourg, prévoit également d’utiliser un ancien camp de réfugiés pour enfermer ses citoyens récalcitrants.

Dans le Schleswig-Holstein, à la frontière du Danemark les récidivistes anti-confinement seront détenus dans une zone spéciale d’un centre de détention pour mineurs, selon le quotidien allemand Die Welt.

L’État de Baden-Württemberg a deux hôpitaux avec des chambres pour les délinquants, qui seront gardés par la police.

Ces centres sont destinés à détenir uniquement des récidivistes, c’est-à-dire ceux qui continuent à ne pas respecter les règles du confinement même après avoir été condamnés à une première amende.

Les Lands se sont vu accorder des pouvoirs spéciaux à cet égard en vertu de la loi sur la protection contre les maladies, une loi d’urgence adoptée par le Bundestag en mars et renouvelée en novembre, selon le docteur Christoph Degenhart, expert en droit administratif, cité par Die Welt.

Joana Cotar, une députée du parti patriote Alternative pour l’Allemagne, a tweeté que les personnes impliquées dans les centres avaient “trop lu Orwell”.

Quelqu’un ici a dû trop lire Orwell et a dit: super, on va faire comme ça!

Sources: Die Welt/ Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici