Malveillance ou incompétence? La Chine et l’OMS auraient pu agir plus vite sur “l’épidémie cachée”

Tedros Adhanom Ghebreyesus fait la révérence devant Xi Jinpin / Photo: DR
Tedros Adhanom Ghebreyesus fait la révérence devant Xi Jinpin / Photo: DR

Dans son second rapport présenté ce lundi lors d’une réunion à l’Organisation mondiale de la santé, un groupe d’experts indépendants a confirmé que l’OMS et la Chine auraient pu agir plus vite, en dénonçant une pandémie mondiale qui a bénéficié d’une “épidémie en grande partie cachée” à son apparition en Chine.

“Il est clair pour le Groupe indépendant que des mesures de santé publique auraient pu être appliquées plus énergiquement par les autorités chinoises locales et nationales en janvier”, explique le rapport.

Les experts soulignent aussi la lenteur de l’OMS: “On ne voit pas clairement pourquoi les responsables de cette organisation ne se sont pas réunis avant la troisième semaine de janvier, ni pourquoi il n’ont pu d’emblée s’entendre sur la déclaration d’une urgence de santé publique de portée internationale”. Il s’agit du degré d’alerte le plus élevé pour une épidémie.

Depuis le début de la pandémie, les États-Unis ont dénoncé l’extrême complaisance de l’OMS avec le Parti communiste chinois qui a masqué l’ampleur de l’épidémie, accusant également Pékin d’en dissimuler l’origine car la Chine semble en porter la responsabilité.

Les liens de la Chine communiste avec Tedros Adhanom Ghebreyesus, à la tête de l’organisation internationale, ont révélé au grand jour toute la nuisance de l’influence chinoise qui impose désormais sa loi à travers les organisations internationales.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici