Dans l’Hérault, un “jeune” à moto percute volontairement un policier, il est remis en liberté!

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, à Lattes, dans l’Hérault, un “jeune” de 16 ans, transportant du cannabis au guidon d’une moto de cross, n’a pas hésité à venir volontairement percuter un policier municipal pour fuir un contrôle. Le policier blessé a dû être hospitalisé. Après quelques heures de garde à vue, le “jeune” a été remis en liberté!

Dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 janvier, des policiers municipaux de Lattes, au sud de Montpellier, opéraient des contrôles routiers dans le quartier de Boirargues quand ils ont vu se diriger vers eux un “jeune” au guidon d’une moto de cross 125 cm3.

Les agents ont alors décidé de l’arrêter pour vérifier pour quelles raisons il enfreignait le couvre-feu. Mais alors que trois agents lui barraient la route, le conducteur, après avoir fait mine de s’arrêter, a remis les gaz en grand et a foncé délibérément sur un des policiers.

Le choc a été brutal et l’agent a été projeté à terre tandis que le “jeune” prenait la fuite en direction du centre-ville où il a été interpellé quelques minutes plus tard, à l’issue d’une course poursuite avec les autres policiers.

Le policier percuté a été assez sérieusement blessé et a dû être pris en charge par les secours puis hospitalisé. On ne connaît pas le nombre de jours d’ITT qui lui ont été attribués par les services médico-judiciaires.

Le conducteur s’est avéré être un mineur de 16 ans dont le profil exact et l’éventuel passif judiciaire n’a pas été dévoilé. Sur lui ont été trouvés plusieurs grammes de cannabis. Le “jeune” a été remis à la police nationale qui l’a placé en garde à vue.

Malgré l’absence de permis de conduire, l’utilisation d’un véhicule non homologué, la détention et l’usage de stupéfiants mais surtout l’agression caractérisée contre un policier, le “jeune” a été purement et simplement remis en liberté au terme d’une courte garde à vue!

Sources : Métropolitain/ Occitanie Tribune

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici