Castex, champion dans le rôle du clown qui ne fait rire personne

Castex
Le monstre des territoires.

Jean Castex restera comme le Premier ministre le plus tyrannique, mais également le plus tristement risible de toute la Cinquième République.

Son accent de faux Jean Lassalle, ses gesticulations de Sarkozy au ralenti, sa manie de bouger la tête à chaque mot qu’il prononce, ses grimaces de malade mental, son incroyable incohérence d’un jour à l’autre, donnent envie de le siffler dans un théâtre ou un cirque.

Et cette impression, omniprésente dans le peuple, est confirmée par la classe politique.

Le magazine Challenges confie: “Un comique pathétique! C’est ainsi que le dépeint le plus volontiers l’opposition, mais la majorité aussi parfois. Marine Le Pen le compare à Louis de Funès. Christian Jacob, le président de LR, à Fernandel, sans le talent. Des macronistes dépités le comparent à l’humoriste Albert Dupontel, sauf qu’il ne les fait pas rire.”

Hélas, Castex gaspille, Castex confine, Castex ment, Castex ennuie, Castex déprime, Castex désespère. Cet faux gentil n’interprète que des rôles de méchant. À l’usage, dans les faits, ce clown dégingandé est horriblement antipathique.

Olivier Méresse, impitoyable critique de la décadence française, dit: “Il est dans la logique des institutions de la Cinquième République que chaque Premier Ministre soit pire que le précédent.” Pire que Castex, ça serait quoi? Edit Cresson sur un scooter?

Source: Youtube

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici