Visés par le harcèlement gauchiste, le patron de Parler et sa famille doivent fuir de chez eux et se cacher

John Matze / Photo: Capture d'écran YouTube
John Matze / Photo: Capture d'écran YouTube

Le PDG de Parler, le réseau social respectueux de la liberté d’expression, et sa famille se sont cachés en raison de menaces de mort et de harcèlement, selon un nouveau dossier judiciaire.

John Matze et sa famille ont été pris pour cible par des personnes qui ont publié son adresse et menacé de débarquer chez lui.

Parler, un réseaux social devenu un refuge des partisans de Trump après qu’ils ont été chassés de Twitter ou de Facebook, a été viré des plateformes d’Apple et Google tandis qu’Amazon l’a retiré de son service d’hébergement en ligne, Amazon Web Services.

En réponse, Parler a intenté un procès antitrust contre Amazon. Amazon a contre-attaqué, affirmant que la poursuite de Parler n’avait aucune base juridique valable et que les employés d’Amazon avaient été menacés et harcelés.

Les avocats de Parler ont reconnu certaines arguments d’Amazon, mais ils ont déclaré qu’il n’y avait pas que les employés d’Amazon qui étaient visés.

Les employés de Parler ont été harcelés et menacés de la même manière“, peut-on lire dans le dossier. “Le PDG de Parler, John Matze, rapporte que de nombreux employés de Parler souffrent de harcèlement et d’hostilité, craignent pour leur sécurité et celle de leurs familles, et dans certains cas ont fui leur État d’origine pour échapper à la persécution.”

Matze lui-même, en tant que PDG de la société qu’Amazon continue de vilipender, a dû quitter son domicile et se cacher avec sa famille après avoir reçu des menaces de mort et avoir été victime de violations de la sécurité personnelle“, poursuit le dossier.

John Matze a décrit sa situation à Fox News la semaine dernière.

Il y a un groupe appelé UGNazi qui me vise“, a-t-il déclaré, faisant référence aux pirates informatiques qui ont divulgué en ligne un grand nombre de ses mots de passe et de ses informations personnelles. “Ils ont publié mon adresse, ils ont menacé de venir chez moi.”

John Matze a dit qu’il était suffisamment inquiet pour se cacher avec sa famille et qu’il n’était pas sûr de rentrer chez lui. Mais il a dit qu’il y avait un bon côté à sa situation.

Ça m’a probablement calmé“, a dit John Matze. “Si j’étais à la maison en ce moment, je pense que mon niveau de stress aurait été trois fois plus élevé… au moins, il y a cette bénédiction.”

Source: Fox News

Ont-ils réussi à faire disparaître Parler? Son patron vous explique tout

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici