Sur l’île de Chypre, bagarre géante entre 700 immigrés clandestins dans un camp d’accueil

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

De par son appartenance à l’Union Européenne et sa situation géographique, au cœur de la Méditerranée et non loin de la Syrie et de la Turquie, l’île de Chypre n’est pas épargnée par la submersion migratoire.

De nouveaux “migrants” arrivent pratiquement tous les jours en bateau à Chypre, depuis la Turquie et le Moyen-Orient. Selon la police chypriote, 19 personnes sont par exemple arrivées mardi matin depuis la Turquie sur le nord-ouest de l’île.

Nicos Anastasiades, le président chypriote, a appelé l’UE à l’aide et exprimé à de nombreuses reprises sa préoccupation, tandis que le ministre de l’Intérieur, Nicos Nouris, a déclaré à la radio publique RIK3: “Nous ne pouvons plus accepter personne”.

Les “migrants” représentent désormais plus de 3,5% de la population, a-t-il précisé. Et pour preuve de cet insupportable trop-plein, un grave incident a eu lieu mardi dernier.

Selon des sources policières locales relayées par la radio publique et plusieurs médias chypriotes, une immense bagarre impliquant 600 de ces “migrants” a fait au moins 35 blessés dans le centre d’accueil de Pournara

Situé à l’Ouest de Nicosie, la capitale de cette île-État, le camp de Pournara est très largement surpeuplé. L’origine de l’immense bagarre nocturne n’est pas encore connue, mais elle est intervenue après des émeutes au sein du camp.

Vingt-quatre blessés ont dû être emmenés à l’hôpital. Ils seront soignés aux frais des contribuables chypriotes et européens, tandis que d’autres clandestins indésirables continueront à entrer de force dans le pays, comme c’est le cas un peu partout en Europe…

Source: 7 sur 7

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici