Le retrait américain de l’Afghanistan: Trump ramène les boys à la maison

82e Airborne Photo: US Army
82e Airborne Photo: US Army

Les effectifs du contingent américain en Afghanistan ont été ramenés à 2500 hommes, soit leur niveau le plus bas depuis l’intervention de 2001, a annoncé vendredi le Pentagone.

L’administration Trump avait promis en novembre de les ramener de 4500 à 2500 à la mi-janvier, après avoir menacé de les rapatrier intégralement et ainsi réduire la présence militaire en Afghanistan à zéro.

Pour aller de l’avant, alors que le Département poursuit sa programmation qui pourrait ramener les effectifs à zéro d’ici à mai 2021, les prochains retraits restent conditionnels“, dit Chris Miller, secrétaire à la Défense par intérim, dans un communiqué.

Le rapatriement des troupes ne concerne pas seulement les Américains, mais l’ensemble des pays de l’Otan.

“Nous avons décidé ensemble d’aller en Afghanistan. Nous procéderons ensemble aux ajustements des forces et nous quitterons le pays ensemble”, a affirmé le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, après l’annonce du président américain, en octobre 2020.

“Nous sommes allés en Afghanistan après les attaques terroristes contre les États-Unis le 11 septembre 2001, après que l’article 5 a été invoqué. La mission de l’Otan comptait au départ plus de 100 000 militaires engagés dans des opérations de combat. Aujourd’hui, l’Otan compte 12 000 militaires chargés de conseiller et de former les forces afghanes”, a-t-il rappelé.

La mission Resolute Support de l’Otan en Afghanistan comptait à la fin de l’année 12 000 militaires de 38 pays dont 8 600 américains. Les États-Unis ont, par ailleurs, d’autres troupes déployées dans ce pays.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici