À Hambourg, les détenus étrangers sont 55% et coûtent 70 millions par an

Image dillustration / Photo: DR
Image dillustration / Photo: DR

Comme en France, en Allemagne la criminalité étrangère coûte une fortune. À titre d’exemple, la seule ville de Hambourg a dépensé pour ses prisonniers étrangers environ 70 millions d’euros.

À la date du 14 décembre 2020, il y avait 1023 ressortissants étrangers dans les prisons de la ville hanséatique, selon la réponse du Sénat hambourgeois à une question du groupe parlementaire AfD.

Les frais quotidiens pour l’entretien d’un détenu s’élevaient à 186,61 euros l’année dernière. Un détenu coûte donc à la ville plus de 68 000 euros par un, plus que trois Smics allemands. Pour la totalité d’étrangers en prison, l’addition s’élève à 70 millions d’euros pour la seule ville de Hambourg.

Les délinquants non allemands constituent la majorité des détenus, avec 55,06%. La proportion d’habitants étrangers à Hambourg est de 17%. Les Turcs constituent le groupe ethnique le plus important avec 136 ressortissants en prison.

Dans le cas des 44,94% de prisonniers de nationalité allemande, le rapport ne précise pas s’ils sont issus de l’immigration ou “de souche”. Il s’agit d’une omission de la part du gouvernement rouge-vert de Hambourg, car contrairement à la France, ce genre de statistiques est parfaitement autorisé outre-Rhin.

420 des prisonniers étrangers sont des récidivistes et possèdent déjà un casier judiciaire. Dans 416 cas, les délinquants doivent être expulsés après avoir purgé leur peine.

Selon le député AfD au Parlement de Hambourg, Dirk Nockemann, les rêves gauchistes d’une société multiculturelle idéale se heurtent à l’amère réalité.

Source: Junge Freiheit

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici