Un islamiste ouzbek qui voulait tuer le président américain condamné à 12,5 ans de prison pour aide au djihad

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Un ressortissant ouzbek a été condamné jeudi par la cour fédérale de Brooklyn à 12 ans et demi de prison pour avoir aidé un candidat au djihad à partir rejoindre les rangs de l’État islamique.

Azizjon Rakhmatov, âgé de 33 ans, résident à New Haven dans le Connecticut, a plaidé coupable d’un chef d’accusation d’entente en vue de fournir un soutien matériel à une organisation terroriste étrangère, selon le procureur de New York.

En 2015, Azizjon Rakhmatov a donné au terroriste en herbe Akhror Saidakhmetov 400 dollars en espèces pour l’aider à financer un voyage en Syrie afin de rejoindre l’État islamique et d’acheter une arme à son arrivée.

Akhror Saidakhmetov, qui avait fait l’allégeance à l’État islamique , avait dit que, s’il ne pouvait pas se rendre en Syrie pour mener le djihad, il se tournerait contre les policiers et les agents du FBI aux États-Unis, selon les documents du tribunal.

Il est parti de l’aéroport JFK pour Istanbul, en Turquie, le 25 février, où il a été intercepté par les forces de l’ordre turques avant de pouvoir franchir la frontière avec la Syrie. Il a été condamné en 2017 à 15 ans de prison.

Les deux hommes devraient être expulsés du pays une fois qu’ils auront purgé leur peine, ont déclaré les procureurs.

Un autre Ouzbek de la même cellule, Abdurasul Juraboev, accusé d’avoir aidé matériellement l’État islamique et d’avoir menacé de tuer le président américain de l’époque Barack Obama, a été condamné en octobre 2017 à quinze ans de prison.

Il faisait partie, avec Azizjon Rakhmatov, d’un groupe de cinq sympathisants de l’État islamique arrêtés à New York et dans ses environs en février 2015.

Les deux hommes étaient aussi accusés d’avoir eu pour projet de poser une bombe à Coney Island, une plage très fréquentée de Brooklyn, ou de tuer le président américain Barack Obama au cas où ils n’arriveraient pas à rejoindre les combattants de l’État islamique en Syrie.

Source: AP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici