En France, déjà six cas d’effets indésirables graves après le vaccin Pfizer/BioNTech

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

L’Agence nationale de sûreté du médicament (ANSM) , a indiqué hier dans un communiqué que six cas d’effet indésirables graves ont été recensés en France après une injection du vaccin Comirnaty de Pfizer/BioNTech.

Cette même ANSM a également évoqué le décès d’une personne résidant en EHPAD et vaccinée contre la Covid-19 le 13 janvier avec le vaccin Comirnaty. Aucun effet indésirable immédiat n’avait été constaté suite à la vaccination.

Le patient ne présentait pas de signes physiques de réactions allergiques, mais le décès est intervenu deux heures après la vaccination. “Au regard de ces éléments, des antécédents médicaux et du traitement lourd de la personne, rien ne permet de conclure que ce décès est en lien avec la vaccination“, a souligné l’agence du médicament.

Parmi les six cas d’effets indésirables relevés par l’ANSM,  quatre d’entre eux concernent des réactions allergiques, tandis que dans les deux autres, ce sont des tachycardies (accélérations anormales du rythme cardiaque) qui ont été constatées.

Mardi, le ministre de la santé, Olivier Véran, n’avait fait état que d’un seul cas d’effet indésirable “de nature allergique“, sur le maigre bilan de 138.000 Français enfin vaccinés à cette date.

Le communiqué de l’ANSM annonce au passage qu'”une trentaine de cas d’effets indésirables non graves en lien avec le vaccin Comirnaty ont par ailleurs été enregistrés dans la base nationale de pharmacovigilance“.

Source: BFMTV

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici