Un maire de l’Essonne découvre des tags de menaces de mort et appelle à l’apaisement

Menaces de mort contre le maire de Saintry-sur-Seine/Twitter
Menaces de mort contre le maire de Saintry-sur-Seine/Twitter

“Nique le maire”. Lundi 11 janvier, le maire de Saintry-sur-Seine a découvert nombre de tags, sur les murs de sa mairie et de l’une des écoles, qui l’insultent et le menacent de mort. Quatre voitures, dont deux appartenant à des employés de la ville, ont aussi été incendiées, et un autre véhicule a été tagué avec l’inscription “grosse pute”.

Le maire a déposé plainte et une enquête a été ouverte. Pour “apaiser les esprits”, le maire Patrick Rauscher a annoncé un “rassemblement républicain” samedi devant le parvis de la mairie de Saintry-sur-Seine pour “faire prendre conscience que nos valeurs républicaines doivent être respectées et que de tels agissements doivent être sévèrement punis”.

“Ce qui s’est passé ici, ce n’est pas un cas isolé, d’autres maires ont été menacés et insultés, c’est un problème d’ordre national. C’est avec le non-respect de ces règles républicaines qu’on arrive à l’extrémisme”, s’est-il indigné. “J’appelle à l’apaisement et au discernement: une minorité ne peut pas se permettre de bafouer nos valeurs”.

En effet, le maire de Saintry-sur-Seine n’est pas un cas isolé: ces derniers mois, dans la région, plusieurs maires ont ainsi été menacés, dont celui de Ris-Orangis, menacé de mort après un hommage à Samuel Paty, l’élue de Coudray-Montceaux, ainsi que le maire de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici