Il demande à des “jeunes” de ne pas tourner autour de son auto, il finit aveugle et défiguré par un tir de fusil!

Fusil calibre 12/DR
Fusil calibre 12/DR

Vendredi dernier, un jeune homme de 20 ans a eu une altercation avec plusieurs “jeunes” qui tournaient autour de sa voiture garée dans une rue de la commune de Terville, en Moselle. Plus tard, deux des “jeunes” sont revenus avec un fusil de chasse et ont tiré sur le jeune homme qui a eu la moitié du visage arraché et a perdu la vue. 

Vendredi 10 janvier, dans la soirée, un jeune homme de 20 ans, résidant habituellement à Thionville (Moselle), fumait une cigarette dans une rue de Terville, devant le domicile d’amis à qui il était venu rendre visite.

Tout en fumant, le jeune homme a remarqué trois “jeunes” qui rôdaient autour de son véhicule garé dans cette rue, à proximité du logement de ses amis. Une houleuse altercation s’en est suivie entre les “jeunes” et le propriétaire de l’auto.

Devant la détermination du jeune homme à protéger son bien, les trois “jeunes” ont préféré se retirer. Mais un peu plus tard, deux d’entre eux sont revenus, cette fois équipés d’un fusil de chasse!

Et alors que le jeune homme était ressorti dans la rue pour fumer à nouveau, les deux “jeunes” lui ont tiré dessus à environ cinq mètre de distance, visant la tête. La victime a été atteinte en pleine face et la moitié de son visage a été arrachée.

Secouru par les pompiers et le SAMU, le blessé a été hospitalisé en urgence absolue. Même si ses jours n’étaient pas en danger, il était défiguré et avait perdu la vue, un de ses yeux ayant été arraché et l’autre très grièvement atteint.

Les deux “jeunes” ont été interpellés peu après les faits par la police et ont été placés en garde à vue au commissariat de Thionville. Devant les enquêteurs de la PJ de Metz, ces deux mineurs de 17 ans ont reconnu les faits mais ont expliqué que le tir était accidentel!

Déférés, mardi 12 janvier, au parquet de Metz, ils ont été mis en examen du chef de tentative d’assassinat, le caractère prémédité de l’agression ne faisant aucun doute pour la justice. Ces deux individus, dont rien n’a filtré quant au profil exact ou aux éventuels antécédents judiciaires, ont été placés en détention provisoire.

Source: France Bleu/ L’Est Républicain

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici