Zuckerberg en panique! WhatsApp tente de dissuader les millions de gens qui fuient ailleurs

Mark Zuckerberg/DR
Mark Zuckerberg/DR

Devant la fuite massive de ses utilisateurs, WhatsApp tente d’endiguer l’hémorragie en prétextant auprès d’eux que les messages échangés resteront confidentiels, alors que leurs données seront vendues à des annonceurs qui viendront les démarcher directement, comme c’est déjà le cas en Inde.

Les deux milliards d’utilisateurs de WhatsApp sont donc contraint d’accepter ces nouvelles conditions, s’ils veulent continuer de pouvoir se servir de cette messagerie. Ce que ne désire pas faire les millions d’entre eux qui ont préféré aller chez la concurrence, sanctionnant ainsi de la meilleure manière la décision de WhatsApp.

Car WhatsApp, racheté par Facebook en 2014, avait construit sa réputation notamment sur la protection des données. La mise à jour a provoqué un véritable scandale, à l’image de la réaction de l’homme le plus riche du monde, Elon Musk qui a appelé à quitter la messagerie détenue par Zuckerberg, en twittant: “Utilisez Signal”.

Malgré la tentative de WhatsApp, les messageries sécurisées Signal et Telegram battent des records d’inscription depuis jeudi dernier, à tel point que l’afflux de nouvelles connexions a provoqué certains problèmes techniques entre jeudi et vendredi.

Signal et Telegram figurent ainsi en tête des téléchargements d’applications gratuites sur les plateformes Apple Store et Google Play dans plusieurs pays. Pour mieux conquérir ses nouveaux utilisateurs, Signal a même publié un guide pour les aider à importer facilement leurs conversations de groupe depuis une autre application de messagerie.

Source: AFP

7 Commentaires

  1. Si machin berg ne veut pas voir ses clients partir il n’a qu’à nous laisser dire ce que l’on veut sur les pages. L’usage de ces supports devrait être totalement libre de toute expression .
    Ce n’est pas à lui de décider ce que l’on doit penser,
    c’est une atteinte à la liberté d’expression donc répréhensible!

    • Vous utilisez un service. Vous êtes donc en accord avec les cgu de ce service. Ce n’est en aucun cas une atteinte à la liberté d’expression. Facebook n’est pas un état il ne faut pas l’oublier.

  2. Vous utilisez un service. Vous êtes donc en accord avec les cgu de ce service. Ce n’est en aucun cas une atteinte à votre liberté d’expression. Facebook n’est pas un état il ne faut pas l’oublier

  3. Ce n’est pas tant le changement des conditions d’utilisation de Whatsapp qui motive des millions d’utilisateurs à migrer vers Signal ou Telegram, mais plus sûrement la censure inouïe par les GAFA des comptes de réseaux sociaux du président américain et de tous les conservateurs.
    Les internautes viennent enfin de comprendre que les multinationales californiennes sont devenues un contre-pouvoir dangereux, un obstacle à la liberté d’expression et une menace pour leurs libertés individuelles. Leur réaction est à la mesure de cette prise de conscience.
    Ne nous trompons pas de causalité…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici