Trois fois plus de soldats pour la sécurité de Biden qu’en Irak et en Afghanistan

La garde nationale devant la Maison Blanche / Photo: Twitter
La garde nationale devant la Maison Blanche / Photo: Twitter

Les 10 000 soldats de la Garde nationale qui doivent être déployés à Washington, le week-end précédant le jour de l’inauguration de Joe Biden, représentent environ le double du nombre de soldats sur le terrain en Irak et en Afghanistan réunis.

Les habitants de la capitale américaine voient les soldats de la Garde nationale arriver en ville par camions entiers et prendre position dans le quartier central où se situe la Maison Blanche et les autres institutions du pouvoir.

Le général de la Garde nationale Daniel R. Hokanson a déclaré aux journalistes lundi qu’environ 10 000 réservistes seraient à Washington ce week-end, et que ce nombre pourrait atteindre 15 000.

A titre de comparaison, en Irak et en Afghanistan l’armée américaine déploie environ 2500 soldats dans chacun de ces deux pays.

Cette comparaison, rapportée par Business Insider, illustre la mesure dans laquelle les autorités vont sécuriser le périphérique de Washington suite à une émeute le 6 janvier, au cours de laquelle les partisans du président Trump ont pris d’assaut le Capitole.

Les autorités fédérales ont fait l’objet de vives critiques pour ne pas assez sécuriser le Capitole et laisser la foule des manifestants d’y pénétrer sans la moindre résistance de la part des forces de l’ordre.

Cette faille de sécurité était tellement ahurissante que certains commentateurs de la vie politique se sont demandés si les autorités de Washington, une ville tenu par la gauche qui vote à 93% pour les démocrates, n’ont pas fait exprès, une hypothèse pour l’instant pas examinée.

L’afflux de membres de la Garde nationale fait partie des mesures de sécurité renforcées prises depuis l’émeute et avant l’inauguration de Biden le 20 janvier

Une clôture de 2 mètres de haut et non-escaladable a été érigée autour du Capitole et le Washington Monument a été fermé aux visiteurs. La maire gauchiste de la ville, Muriel Bowser, a demandé une déclaration d’état d’urgence préventive pour renforcer la sécurité, une demande approuvée par le président Donald Trump.

Source: AP/ Business Insider

1 COMMENTAIRE

  1. les “démocrates” on tellement peur que la population s’aperçoive enfin qu’elle c’est fait avoir, qu’ils déploient plus de soldats que sur des théâtre d’opération.
    Des looser tout simplement.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici