Censure sur les réseaux sociaux: Macron veut être le Joe Biden français

Macron
Le nain qui voulait sauver le géant.

Joe Biden a réussi à faire taire Donald Trump en le censurant sur Twitter, Facebook, Youtube, et en faisant fermer Parler, le nouveau réseau de droite, concurrent de Twitter. Pour Macron, c’est le modèle à suivre.

LREM vient donc, à l’instant, de publier sur Twitter cinq messages d’affilée, qui en disent très long sur les intentions de Macron: devenir le grand-maître de la censure sur les réseaux sociaux en vue de la campagne présidentielle 2022.

Et d’un.“Nous porterons ce débat lors de la campagne présidentielle de 2022. L’expérience nous montre que les campagnes électorales sont un terrain de jeu pour celles et ceux qui haïssent la démocratie et souhaitent la déstabiliser.”

On sent déjà qui va être accusé de vouloir “déstabiliser la démocratie”: Zemmour, Cnews, le RN, LR, bref, toute la droite.

Et de deux.“C’est à nous d’inventer un modèle de régulation de l’espace public numérique. Le politique doit reprendre la main, et réinstaurer la confiance en édictant des règles communes et en investissant dans la prévention auprès de la jeunesse.”

“Le politique doit reprendre la main” signifiant “l’État doit cogner le plus fort possible”.

Et de trois.“La responsabilité est collective. Martelons-le : de la régulation des plates-formes numériques à l’éducation aux médias, nous pouvons faire changer les choses.”

“Martelons-le”, disent-ils, et l’on voit venir le marteau qu’utilise déjà Joe Biden: celui qui met fin au débat, à la liberté et à la démocratie.

Et de quatre.” En janvier, nous porterons des amendements au texte qui sera présenté à l’Assemblée nationale pour lutter contre la haine en ligne sur base de discrimination raciale ou sexuelle. Ce n’est qu’un début.”

Sachant , bien entendu, que tout ce qui n’est pas de gauche est “haine”.

Et de cinq. “Ce combat contre la désinformation et la haine en ligne, nous le portons à LaREM depuis des années. Si certains pensaient que s’attaquer aux géants du numérique tenait d’une bataille contre des moulins à vent, l’actualité prouve le contraire.”

Ils ne vont évidemment pas s’attaquer aux géants du numérique. Ils vont forcer les géants du numérique à s’attaquer à la liberté de l’opposition: la vôtre.

Résultat: attachez vos ceintures, la Macronie va tout faire pour vous faire taire, vous traquer, vous condamner, comme la Bidenie le fait aux États-Unis.

Et, pour résister à l’orage de censure qui vous attend, abonnez-vous gratuitement à FL24.

Source: Twitter

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici