Bonne nouvelle! La gauche aura beaucoup trop de candidats en 2022

Christiane Taubira
La Reine des Dingos

Si Lionel Jospin s’est fait éliminer dès le premier tour aux élections présidentielles de 2002, il le doit à sa campagne, calamiteuse, mais également à la multiplicité des candidats, qui ont détruit la base de son électorat.

Gluckstein, Laguiller, Besancenot, Taubira, Mamère, Hue, Chevènement et Jospin: il y avait huit candidats à gauche! Alors, Jean-Marie Le Pen leur est passé devant.

Et c’est bien parti pour recommencer en 2022, avec Marine à la place de Jean-Marie. En effet, sont sur la ligne de départ: Taubira, Royal, Jadot, Mélenchon, Jadot et Hidalgo. Déjà six, à un an et demi de l’élection!

Et vont bientôt arriver les candidats d’extrême-gauche, sans doute un autre écologiste, peut-être un candidat PCF et un ou deux farfelus… Alors qu’elle n’a jamais été aussi faible électoralement, la gauche française va probablement se présenter dans la course telle un horde désorganisée de loups qui s’entre-dévorent.

Le Monde, terrifié par cette perspective, écrit: “À moins d’un an et demi de l’échéance présidentielle, la gauche apparaît paralysée, incapable de représenter une alternative crédible face au duo Macron-Le Pen qui s’annonce. Même les partisans les plus fervents d’une alliance commencent à s’inquiéter sérieusement, affirmant sentir le parfum de la défaite.”

Reste une question: Macron réussira-t-il à rogner suffisamment de voix LR pour parvenir au second tour? C’est possible. À moins qu’une nouvelle personnalité de droite, comme David Lisnard, ne vienne renverser la table de jeu et s’impose comme une évidence?

Source citation: Le Monde

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici