Bien que mariée au Prince Harry, Meghan Markle se voit refuser la nationalité britannique

Meghan Markle/DR
Meghan Markle/DR

Comme le Brexit, le Megxit est un triomphe. En effet, la demande de naturalisation formulée par Meghan Markle suite à son mariage avec le prince Harry en 2018 a été officiellement rejetée. Ayant snobé trop souvent le Royaume-Uni, l’ex actrice américaine ne deviendra donc pas britannique.

Malgré son mariage de princesse, Meghan aurait dû vivre pendant au moins trois ans en Grande-Bretagne et ne pas passer plus de 270 jours hors du territoire, explique le Daily Mail. L’épouse du prince Harry qui a passé le plus clair de son temps hors du royaume, s’est donc vu logiquement refuser sa demande.

Le duc et la duchesse de Sussex, qui ont renoncé à leurs obligations royales vivent désormais à Los Angeles en Californie, où réside la mère de Meghan Markle, après une brève tentative de s’installer au Canada, en janvier 2020.

Ce refus de naturalisation de la princesse sonne comme son exclusion définitive du royaume britannique, après avoir déjà été dégagée par la famille royale l’an dernier. Cette dernière a coupé les vivres à l’arrogant couple princier qui semble se retrouver désormais en galère.

Parents d’un bébé de 2 ans, Harry et Meghan peinent à trouver une solution financière et l’ex-actrice envisage ainsi de retourner sur les plateaux de tournage.

Source: CNews

1 COMMENTAIRE

  1. Elle a essayer de devenir une princesse alors qu’elle n’en a pas la carrure, la prestance ; elle restera une comédienne toute sa vie.
    Le plus a plaindre est Harry qui est tombé dans la toile de cette intrigante.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici