Un stage obligatoire de lavage de cerveau politiquement correct pour Hailie Deegan à cause d’un mot de travers

Hailie Deegan et Donald Trump / Photo: Twitter
Hailie Deegan et Donald Trump / Photo: Twitter

La pilote de course automobile Hailie Deegan devra suivre un “stage à la sensibilisation” après avoir traité un adversaire de “gogol” lors d’une course virtuelle le week-end dernier.

La jeune femme de 19 ans a employé le mot “retard” (gogol, demeuré, attardé) dimanche soir après que sa voiture ait été heurtée dans iRacing, une simulation virtuelle de course automobile, diffusée en direct par des coureurs professionnels.

C’était de l’argot inapproprié et une chose stupide“, a déclaré Hailie Deegan dans une autocritique publique, à la manière soviétique. “Je m’excuse auprès de tous ceux qui ont été offensés par cela. Il n’y a aucune excuse pour cela, et je sais que je dois faire mieux pour mes sponsors et mes fans“, a-t-elle ajouté.

Considérée comme une étoile montante dans le domaine de la course automobile, Hailie Deegan est devenue en 2018 la première femme à remporter une course dans la série K&N Pro West, une série régionale de courses de stock-cars affiliée à la NASCAR.

Un mot de travers, plus ou moins anodin, sans aucune intention d’insulter qui que ce soit, peut néanmoins lui coûter sa place et signer la fin de la carrière, si elle refuse de se soumettre au rituel de la religion du politiquement correct: des excuses publiques, une autocritique, des gestes rituels montrant son engagement (genou à terre etc.), une session de lavage de cerveau et d’endoctrinement, voire une contribution financière à la “cause”…

Lors d’une autre course en avril, son collègue Kyle Larson, pilote de NASCAR, a été suspendu pour une durée indéterminée après avoir utilisé “une insulte à caractère racial”. En fait, il a effectué un test de microphone avec son co-pilote, en l’appelant affectueusement “nègre”. Malheureusement ce mot est tellement tabou aux Etats-Uni, indépendamment du contexte, que le sextuple vainqueur a tout perdu. Malgré avoir subi une “formation de sensibilisation”, il a été licencié par Chip Ganassi Racing, son sponsor.

Hailie Deegan, a plus de chance. Le mot qu’elle a utilisé n’est pas “raciste”, mais juste “blessant”. Elle devra donc se soumettre, avant la saison 2021, qui commence en février, à une session de lavage de cerveau politiquement correct, appelé pudiquement “formation à la sensibilisation” où on lui expliquera quelle crime grave constitue l’emploi d’un mot argotique, en pleine partie et en état de stress, qui pourrait être mal perçu par tel ou tel demeuré trop susceptible. C’est la condition de la NASCAR pour qu’elle puisse poursuivre sa carrière.

La National Association for Stock Car Auto Racing, ou NASCAR (Association nationale des courses de voitures de série), est le principal organisme qui régit les courses automobiles de stock-car aux États-Unis où cette discipline est très populaire.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici