Kim Jong Un renforce son emprise sur la Corée du Nord. Qu’a-t-il fait de sa sœur, Kim Yo Jong?

Kim Jong Un et Kim Yo Jong / Photo: NHK
Kim Jong Un et Kim Yo Jong / Photo: NHK

Kim Jong Un a changé son titre de Président, un peu trop occidental, pour celui de Secrétaire général du Parti du travail, plus conforme avec un régime communiste, en plus d’avoir été porté précédemment par son père et son grand-père décédés. En plus, il viré sa sœur du puissant Politburo nord-coréen.

Le premier congrès du parti communiste nord-coréen depuis 2016 a contribué à renforcer l’emprise de Kim Jong Un, qui a fêté ses 37 ans vendredi dernier, sur le parti et le pays dans un contexte de difficultés économiques croissantes.

Au cours du sixième jour du congrès, dimanche dernier, le tyran a également fait la promesse de construire des armes nucléaires plus sophistiquées et a révélé des objectifs de développement économique pour faire oublier la crise économique renforcée par la pandémie.

Une déclaration du Congrès a déclaré que Kim “a glorieusement réalisé la mission historique d’achever le plan de construction nucléaire du pays“.

Lors d’un congrès du parti en 2016, Kim a été nommé Président et avant cela, il avait dirigé le parti en tant que Premier secrétaire, mais le titre de Secrétaire général a une symbolique importante dans le régime communiste puisqu’il s’agit du titre que détenait son père, Kim Jong Il, et son grand-père, Kim Il Sung.

Entre-temps, le nom de sa soeur, Kim Yo Jong, a disparu d’une nouvelle liste du Politburo du Parti du travail, selon les médias nord-coréens, soulevant des questions sur son statut après des années d’influence croissante auprès de son frère.

La jeune femme de 33 ans, qui est restée membre du Comité central, est devenue en 2017 la deuxième femme du pays à rejoindre le Politburo, après sa tante Kim Kyong Hui.

En août, l’agence de renseignement sud-coréenne a déclaré qu’elle était “le second de facto” de son frère.

Son absence de la liste du Politburo survient quelques jours après qu’elle a pris pour la première fois la tête du parti aux côtés de dizaines de dirigeants du parti au début du congrès.

Il est trop tôt pour tirer une conclusion sur son statut, car elle est toujours membre du Comité central et il est possible qu’elle soit nommée à d’autres postes importants“, a déclaré Lim Eul Chul, professeur d’études nord-coréennes à l’université Kyungnam de Séoul.

Selon les experts du think tank américain Centre Stimson, Kim Yo Jong bénéficie toujours du plus haut degré d’influence politique auprès de son frère.

Nous nous sommes habitués à la voir dans un rôle plus public, mais les racines politiques de Kim Yo Jong et son expérience se trouvent en coulisses, et non pas sur le devant de la scène à écouter des discours.

Source: AP

Six choses qu’il faut savoir sur Kim Yo Jong. La cinquième vous fera rire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici