Criminalité en France: les campagnes s’ensauvagent

Image d'illustration / Photo: Flickr Dustin Gaffke
Image d'illustration / Photo: Flickr Dustin Gaffke

Le chiffre est inquiétant: en un an, pas moins de 8% de hausse des violences en 2020, toutes catégories confondues, dans les zones rurales et périurbaines confiées à la gendarmerie.

C’est ce que révèle Le Figaro cette semaine: la province et ses campagnes sont gagnées par l’ensauvagement général de la France.

On imaginait que seules les grandes villes, et surtout leurs banlieues, étaient victimes de l’ensauvagement français. C’est faux. Le mal envahit nos campagnes.

En Ille-et-Vilaine, par exemple, les violences augmentent de 20% en un an! Une montée vertigineuse, également observée en Gironde avec 15% de hausse, mais aussi dans la Marne et le Calvados, en Vendée, etc.

La violence dans les campagnes est souvent intrafamiliale. Les facteurs sont innombrables, mais on sait les dégâts occasionnés dans les cerveaux par le confinement, la crise économique, l’alcool, l’effondrement de la spiritualité et de la morale. La France n’est pas morte, mais elle est très malade.

À noter: dans ces zones, les gendarmes sont eux-mêmes de plus en plus victimes d’agression: 8% de plus en 2020. Et les attaques contre les forces de l’ordre sont le signe le plus clair de l’ensauvagement.

Seule bonne nouvelle : un effondrement des cambriolages pendant les confinements: -44% en mars-avril et -51% en novembre-décembre. Logique: quand on reste chez soi, on garde la maison.

Espérons que l’État, dans les années à venir, remettra de l’ordre dans nos villes, mais aussi dans nos campagnes. Savoir que nos si beaux paysages et nos si beaux villages s’ensauvagent est un crève-cœur.

Source: Le Figaro.

4 Commentaires

  1. j’ai appris hier que le commissariat de proximité fut attaqué au mortier , pas de riposte hélas . dans ma ville c’est le bordel la nuit , les riverains se plaigne , mais pas de police . une femme agée en voulant se rendes à son travaille , la voiture n’a pas démarrer , vandalisé en dessous , tout les fils électrique coupé .

  2. Après les avoir laissé rentrer par faiblesse sur notre territoire ce gouvernement ne sais plus quoi en faire! Nous non plus! Les envoyer en province ne résoudra pas le problème, ils seront toujours sur notre sol ,prêts à commettre des exactions!!!

  3. Il y a 27ans, la drogue commençait à entrer dans notre pays. Mais on a pris cela à la légère. Puis la violence s’en est suivie. La vente d’armes aussi. Les cambriolages s’en sont suivis comme une traînée de poudreen vile comme dans nos campagnes ! Pour ne pas faire de “vagues” les Préfets ont donné l’ordre de ne pas aller faire de contrôles dans les quartiers des grandes villes, laissant ces zones libres à la racaille. Sarkozy a fait supprimer les commissariats des quartiers, ou la police faisait pourtant régner l’ordre. Peu à peu, de nombreux jeunes ont trouvé plus lucratif de dealer la drogue, à la face de tous, en toute impunité. L’arrivée en masse de migrants de toutes origines n’a rien arrangé, car elle a été imposée à la population française. Les Français qui ont bossé toute leur vie se voit devenir des clochards, qui meurent sous les ponts pendant que vos chers immigrés (sans papier) sont logés royalement à l’hôtel ! Les villes fleurissent de tags appelés pompeusement par vous, des œuvres d’art ! Les Français se font couper le courant par EDF pour retard de paiement mais on allume, nuit et jour, le dessous des ponts pour éclairer ces tags affreux. Messieurs les politiciens, vous n’avez jamais mis les pieds dans ces quartiers que vous avez laissé à l’abandon….Vous avez préféré vous voiler les yeux. Aujourd’hui, la Police et Gendarmerie doivent être sur tous les fronts ce qui s’avère impossible !!! Ce n’est pas derrière un bureau, à grand renfort de blabla et d’effets de manchette, que l’on réglera ces problèmes mais bien en s’y attaquant, un à un, sur le tas !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici